Dis-mois

Oeuvre Rene Magritte Three Nudes in A İnterior 1923

Oeuvre Rene Magritte Three Nudes in A İnterior 1923

Dis-moi lycéenne au parfum de printemps
Que rien n’échappe, lorgne les arrondis
De ton amie parfaite à croquer des ans
Découvre les tentations de son circuit !

Dis-moi jeune femme, tu goûtes les joies
De tenir la main d’une femme à la jupe
Trop courte, au décolleté tout en émoi,
De ses attentes, non, tu n’es pas dupe !

Dis-moi femme, tu t’es mariée un jour,
Incertaine, à l’alliance devenue chaîne.
De ton sillon en labour est né l’amour
De tes enfants et tu cherches ta reine !

Dis-moi femme d’âge mûr, tu prends
Un tournant de ta vie, affamée de vie,
De source féminine, éternel tourment,
Tu soumets ton désir brûlant à l’envie !

Dis-moi vieille femme, tu as cousu
Tes larmes de regrets sur tes seins
Abandonnés à tes caresses déçues,
Et tu fermes les yeux sur un jour sans teint !

©Max-Louis MARCETTEAU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s