6 juin

Oeuvre de Victor Lyapkalo

Oeuvre de Victor Lyapkalo

 

Fête des mères. Aujourd’hui débarquement. Cent quatre-vingt mille hommes débarquent sur les côtes françaises. En ce premier jour : deux mille morts. Bonne fête des mères.

– – – – – – – – – –

Enfant de vingt ans, tu ne veux pas périr.

Mère, ton sang se répand à une naissance.

Enfant de vingt ans, de partout, tu tires.

Mère, ton bébé grandit avec patience.

Enfant de vingt ans, ta peur bleue est latente.

Mère, le sourire de ton garçon chéri te ravie.

Enfant de vingt ans, tu escalades une pente.

Mère, ton adolescent est un beau fruit.

Enfant de vingt ans, ton fusil est ton territoire.

Mère, tu es fière de ton fils, cet étudiant.

Enfant de vingt ans, ton corps se déchire.

Mère, ta vie vient d’éclater, tu pleures son sang !

©Max-Louis MARCETTEAU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s