MonA

Marina Aleksey

Marina Aleksey

Mon silence est ton silence. Mon prénom est une vague,

Qui écume des larmes d’un manque. Le Temps impatient

S’ouvre à la brèche d’un écho : ta voix, une frêle dague,

Plantée dans mon corps, saturée de l’attente, ce mendiant !

©Max-Louis MARCETTEAU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s