Reflet

Oeuvre_de_Loui_Jover

Oeuvre_de_Loui_Jover

Relever la tête. Se frapper le visage de ton regard perçant. Sourire de sang.

Je brise ma chaîne. J’ouvre la porte de l’inconnu. J’ai froid sans toi. J’ai peur.

Dans cet espace inconstructible tu viens me récupérer comme un jeune chiot.

Je me blottis dans tes bras. Je tremble de réconfort. Je reprends ma laisse, bonheur.

Je pars en ta compagnie sur la route de mes défauts. Oui, je t’aime, à mes dépends.

Je reste près de toi ma maîtresse. J’avoue mon impuissance, moi le parfait idiot !

©Max-Louis MARCETTEAU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s