Blanc drap

Photo de Michael Pependieck

Photo de Michael Pependieck

Au blanc drap, l’odeur d’hier.

Passage d’une vie cimetière,

Les fleurs fanent à la pierre,

Du Temps, le froid en bière !

 

Au blanc drap, l’hôpital vit.

Les patients de chair prient.

La guérison passe en croix,

Les yeux délavés sont lois !

 

Au blanc drap, la mariée rit.

Le couple s’épanche, jouit.

La naissance et premier cri.

L’humain survit de ses fruits !

 

Au blanc drap, et la vierge.

La dot accompagne le cierge,

Le futur arrive, tend sa verge.

Un peu de sang pur, émerge !

 

Au blanc drap, et le battoir.

Dos et genoux pour la gloire,

Lessiver a user le purgatoire,

Les mains pressent l’espoir !

 

©Max-Louis MARCETTEAU

Publicités

2 réflexions sur “Blanc drap

  1. Entre mort et jouissance, tristesse et naissance, nos draps blancs comme fil d’Ariane. Drap blanc intimiste, partage et espoir, vos mots Max-Louis sont puissants et votre rythme prenant. Merci.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s