L’appel

Photograhie de Khoa Bui

Photograhie de Khoa Bui

Religiosa, ma sœur, amante du Seigneur, tes mains jointes

Enferment tes péchés, tes phantasmes, à genoux, tu pries !

Louve, tu enfantes en ton âme des interdits, cœur hyacinthe,

Ingénue de l’œuvre d’un jour endormi de solitude, tu cries !

Giflée par l’ardeur de tes pulsions, en toi se consume la vie

Intransigeante de la règle, tu respires ton carême sur le sol

Enflammé de tes désirs de corps à corps et lasses, tu plies

Usée, défaite, sur ta croix, à ton alliance, à tes vœux fols,

Soustrait tes mots et vient rejoindre la fièvre des chairs

En dehors du couvent, ton pasteur t’attend à sa prière !

©Max-Louis MARCETTEAU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s