A la cervelle

Artiste Clara Bow en 1928

Artiste Clara Bow en 1928

A la cervelle posée sur le plat d’argent, les neurones synapsent le conquérant, le fameux scalpel assoiffé d’agonisants tenu en main par un maître tout de blanc, cuit au four de la folie cet édenté médecin dégoulinant de veines pendues à sa blouse de saint découvreur de l’anatomie tel l’archéologue clandestin pille les secrets pour enrichir sa démence à dessein d’empaler l’âme qui le tourmente sur la croix de l’agonie d’un voleur de bonheur qui se devait de gagner son paradis !

© Max-Louis MARCETTEAU

2 réflexions sur “A la cervelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s