Rien ne va plus

Blog de annedenisdelln contrainte d’écriture. Et voici le texte 🙂

Rien ne va plus, les jeux sont défaits. Défait, le mot est faible comme le tronc d’arbre devant la tronçonneuse de service. Service compris, je sors du café, l’air d’avoir pris une douche froide. Froide c’est bien toi, en ton caractère chaud. Chaud devant tu avais ces mots dans ta bouche qui se truffait devant un chapeau melon reconvertit en détective privé. Privé, je l’étais de toi, ma princesse, ma pomme. Pomme que nous avons croqué entre le troisième étage de la vie et le cinquième de l’adultère. Adultère et cartomancienne qui avait des chausses de boxeur, gants transparents, et nous alerta sur notre devenir en s’exe clamant : “ Nom d’une pipe en boite, il ne faut plus prendre les parapluies pour des sirènes!”. Sirènes, nous étions en double, triple, alerte, plan Paul Marre. Mare déjà et l’eau dans le réservoir des futurs souvenirs qui rappelaient par un éclair fugace et fuyant la révolution, les jacobins, les communards, les jansénistes, les girondins, les montagnards. Les montagnards, j’avais le goût de la rive gauche entre le premier lampadaire du pont Neuf et la rue adjacente en pavés. Pavés dans la même mare, je me devais de prendre la première malle venue et me tirer à la lueur du ciel décoiffé par des nuages blancs sur fond de néant. Néant, j’y suis à présent et pour rien.

©Max-Louis MARCETTEAU 2017

17 réflexions sur “Rien ne va plus

  1. Ah, non, moi je vais l’en sortir du néant et illico. Illico ? Ca rime pas avec coquelicot ? Celui qui s’épanouit au milieu des blés dorés. Dorée comme la participation de Max-Louis à cet agenda du mois. Moi ? Rien à voir. Lui, évidemment, et ce texte, on y est en plein ! En plein dans l’allégresse pour ce petit récit serré comme une sadine dans sa boite. Boite à mots évidemment : allez, je cours insérer le lien. Mais oui, le lien tendu du point A au point B pour cet agenda ironique du mois qui porte si bien son nom, nom d’une pipe en bois.

    Aimé par 2 personnes

  2. Pingback: Agenda ironique de décembre 2017 | Anne de Louvain-la-Neuve

  3. Pingback: Petit billet de l’entre-deux pour l’agenda ironique du mois, Spinoza et les tigres. | Anne de Louvain-la-Neuve

  4. Pingback: Non d’une pipe en boîte, voici l’heure de choisir son lampadaire – Les narines des crayons

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s