Au clair de lune

Au clair de lune les cendres s’éparpillent

sur les yeux mis en rang d’oignons

Prêts à pousser au premier rhumatisme

printanier d’un paranoïaque Néron.

En attente de respirer les fleurs de vies

avortées par manque d’attention

Les vers de terre ripaillent de racines

humaines au clair d’un sermon

Que prêche un Christ égaré sur une

terre chrysanthème, sans rédemption !

© Max-Louis MARCETTEAU

3 réflexions sur “Au clair de lune

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s