Basculement

Oeuvre de Felice Casorati

Oeuvre de Felice Casorati

Blog popinsetcris contrainte écriture.


Je ne suis pas du genre scaphandrier mais parfois j’ai du plomb sous les chaussures. Ce n’est pas pour les biens-pensants une sérendipité mais bien une allégorie peu flatteuse à mon égard. Et en rien une découverte hasardeuse devant mon miroir mal embouché du matin, ni d’ailleurs de proches qui ne sont proches que par le mot. Qu’importe. La notation sur le sujet ne porte pas à préjudice. Rien de neuf sous mon soleil et je ne vais pas chicaner sur ce principe de base : je suis lent. Et cela me fait penser à la trotteuse d’une montre. Pourquoi trotteuse et pas galopeuse ?

Le statu-quo est de rigueur. Et mon regard est absorbé par cette trotteuse suspendue en l’air, là, dans ce ciel bleu argent. C’est étrange. Et puis, je me sens léger, léger comme un ascenseur et cette trotteuse qui court devant moi en rond, toujours en rond. Quel délire que cette galopeuse qui me nargue comme une épine dans le pied qui me fait souffrir comme la plante à qui l’on vient d’arracher brutalement une feuille dont les nervures s’éteignent… lentement.

J’ai cette colère qui me dépasse et devient orage dans ce ciel bleu argenté et dont la trotteuse se moque et l’orage fumeux, haineux, teigneux, arrogant et noueux de brisures d’éclairs.

Que m’arrive-t-il ? Je me sens emporter, étouffer, et puis renverser… étranglé dans mes draps bleus argentés de lit, je viens de mourir.

© Max-Louis MARCETTEAU 2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s