Paul le Bienheureux … Chapitre II

Film Hibernatus - Claude Gensac

Film Hibernatus – Claude Gensac

Agenda Ironique mars 2018  pour ce mois hébergé par Jobougon.


Jour + 15

Je m’amuse comme un jeune gamin depuis dix jours. Franchement je ne pensais pas être heureux dans mes quinze mètres carrés de cet établissement public. Un confort spartiate certes mais après je n’aurai pas mieux qu’un six planches et même avec de la soie les asticots seront plus à même d’apprécier…

Bref, je suis en pleine lune de miel avec Josette la fausse blonde de soixante-dix-sept ans. Nous sommes soutenus par le corps médical et nous pouvons à loisir nous rendre visite pour la bagatelle avec la seule obligation de placer sur la porte un écriteau “dot not distrub”… impossible d’avoir une transcription en français. Je vais écrire à la direction…

Je suis devenu animateur avec mon nouvel ami au surnom de « Pip » d’une culture qui m’épate et pas qu’aux mollets. Nous avons une quinzaine de participants chaque jour de quinze heures à seize heures juste après la sieste (voire crapuleuse).

Les aides-soignantes et AMP sont nombreuses (un seul aide-soignant, donc en cette nouvelle société, le plus grand nombre l’emporte, c’est la loi de l’équilibre), les infirmières disponibles, et les paramédicaux aussi… Et puis il y a une salle de sport pour nous entretenir un minium avec un coach. Une mini-piscine avec balnéo, petit train pour faire le tour du parc… et toutes les autres prestations pour le même prix, et surtout cerise sur le gâteau, quel que soit le GIR.

Bref, cette maison de retraite c’est le club Med… et on le mérite bien. Je suis heureux…

Jour +30

Il est huit heures. Je viens de trouver dans le tiroir de la table de chevet, ce journal. Je rajoute ces quelques mots. M. Paul a fait une fausse route avec une biscotte ce matin… il est décédé.

© Max-Louis MARCETTEAU 2018

15 réflexions sur “Paul le Bienheureux … Chapitre II

  1. Bon, alors, cette biscotte demande une digestion particulière, que l’agenda ne tardera pas à mastiquer correctement et à métaboliser complètement.
    A lire et relire jusqu’à usure de la trame, c’est un excellent torchon.
    Merci, je rajoute le lien sur le fil à sécher les papiers à chevets.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: L’agenda est là | L'impermanence n'est pas un rêve

    • Bon jour,
      Oui, c’est vrai mais je soupçonne qu’il s’amuse bien autre part et pour une certaine éternité car il y aura toujours de la coquine pour l’accompagner …:)
      Merci à vous.
      Max-Louis

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s