Vous avez dit épi …

Défi de Lili littérartiste Poésie de l’aléatoire N°1 (projet d’une lycéenne, à encourager, participer)


L’épi s’entête s’affole d’avoir perdu pied au moment où l’épicentre de l’épineuse épaisseur du trouble s’évapora en un souffle de fouet aux regards multiple de la galaxie des curieux avides de croiser la peur de cet épi sans tête qui divague sur la chaussée épilée de vie morale.

Épinard de Fer, son ami, n’avait pas l’oraison facile et soulevant son épigastre d’une inquiétude légitime devant l’épicurien … épi … épingla la suceuse variation du trouble au vent dormeur qui n’avait pas le tourbillon, non plus facile et dont l’épine dorsale souvent douloureuse le laissait dans le plat pays des vents ouest sans.

Il n’était pas à prendre avec des épincettes dans ses épisodes transitoires … l’épi … mais il fallait mettre les pieds dans le plat pour le faire réagir avant que l’épi phénomène ne se prenne pour un effet papillon … et l’épiner en toute connaissance de cause pour son bien.

Bref, en toute vérité l’épi avait perdu son K dans l’Épire des cas et il fallait qu’il remonte la pente. Mais le soutenir était épidermique à l’épice bien senti. De fait, l’Épinard de Fer se saoula et perdit lui aussi sa tête avec un mauvais pinard au retour bien arrosé de pluie alla s’encastrer dans un épicéa et expira …

A cet épilogue tragique sans corps ni tête, l’épi se donna le dernier coup d’épi d’épée fort peu …épique.

© Max-Louis MARCETTEAU 2018

8 réflexions sur “Vous avez dit épi …

  1. Merci d’avoir participé ! Une belle histoire…
    il est un peu fou cet épi…. on comprends l’épinard…les gens au mauvais caractère , c’est difficile à supporter… et faire des concessions, c’est pas toujours facile! Mais cela valait il la peine d’en perdre la tête? Finir comme l’épi ou ne pas l’imiter et limiter les dégâts, telle est la question ! 😀
    Bon weekend à vous !

    Aimé par 1 personne

    • Bon jour,
      « Finir comme l’épi ou ne pas l’imiter et limiter les dégâts, telle est la question ! » Absolument, une analyse constat très juste 🙂
      Merci à vous 🙂
      En attendant la suite des mots …
      Max-Louis

      Aimé par 1 personne

  2. Mais de quel ch’expire s’agit-il ? Le lépi derme de l’épidoptère en est la cause si l’épi scié ne s’y phane.
    Et bien quel curieux hasard que cet épi commun ! Je n’ai pas la galaxie mais j’ai la musique du hasard !
    Merci Max-Louis.

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Poésie de l’aléatoire… première semaine, l’heure du bilan a sonnée! – Larmes de soleil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s