Lettre de démission

Photographie de Arthur Elgort en October 1992 - Kate Moss

Photographie de Arthur Elgort en October 1992 – Kate Moss

Blog popinsetcris contrainte écriture (mots définitions)


Je suis l’éclat, tu es la nuisance.
Je suis
prétentieux, tu es l’espoir.
Je suis un
chien, tu es l’outrage.
Je suis les
cris de tes colères, tu es le chuchotement de mon cœur aimé.

Bon week-end et adieu…

Puis, il s’enveloppa dans une grande enveloppe et se posta lui-même au premier bureau de Poste.

© Max-Louis MARCETTEAU 2018

14 réflexions sur “Lettre de démission

  1. Quelle adresse !!! 🙂
    Auto-adresser son envers et son endroit, à savoir à quel endroit s’adresse cette adresse à écrire…
    C’est fabuleusement trouvé !
    Ne pensez-vous pas, Max-Louis, que c’est un magnifique paradoxe n’importe contraire qui irait bien dans la veine de l’agenda de juin chez carnetsparesseux ?
    Je vais faire ma curieuse en vous demandant comment l’enveloppe et son contenu ont été reçus par le destinataire. 😀

    Aimé par 1 personne

    • Bon jour,
      Oui, c’est un contraire sans contradiction a contrario d’un sens contraire sans être interdit pour l’Agenda de CarnetParesseux. 🙂
      En tout état de cause (et je le regrette tristement) il a été enfermé car reconnu (a tort) timbré à l’entrée de la boîte postale qui a fait un scandale au simple fait que son enveloppe n’était pas inscrite dans les normes dévoreuses de temps perdus (déjà qu’un certain Marcel était déjà à sa recherche dans un coin de son lit et qu’il a tourné en rond un certain temps (dans un lit rectangulaire)) et de fait a été injustement mis dehors manu-militari ( et pas : Manu tu descends ?) devant une assistance très préoccupée par elle même et non pas par ce fait non divers en été qui a marqué à plus d’un titre aucun journal, le protagoniste de l’histoire.
      Voilà, je ne m’étendrais pas plus avant dès autres suites de cette affaire … 🙂
      En tout cas merci pour vos mots, dont je suis un fervent admirateur discret mais néanmoins plus que tout attentif 🙂
      Max-Louis

      Aimé par 1 personne

    • Il serait peut-être opportun de rédiger une lettre à l’attention de la boite afin qu’elle ne refuse plus les envois timbrés selon les normes de la poste.
      Je ne fait que suggérer, bien évidemment, mais me demande tout de même ce qui fait la tournure rectangulaire ou ronde de la lettre à Swann. Je comprends que ce soit complexifié voire pacifié du côté de l’arrondi du rectangle, et l’injustice de la cause journalistique est flagrante.
      En tout cas, soyez assuré je vous prie de toute ma reconnaissance attentive à l’égard de votre Marcel à bretelles.
      Mes amitiés toutes militaires Max-Louis.
      J’attends avec impatience votre prochaine édition pour le journal de l’affaire du timbre perdu.
      Un égarement qui doit être assez déconcertant j’imagine.
      Avez-vous pensé à déposer un avis de recherche ?

      Aimé par 1 personne

      • Entre nous et par-devers toutes enveloppes corporelles ou non, il est évident que rien ne s’est passé comme prévu comme si l’imprévu avait élu domicile histoire d’aligner son référentiel et son pied à Estal car là était la destination de cette lettre de démission. Il va s’en dire que cette confession toute personnelle ne doit pas dépasser le cercle restreint du maître des lieux le nommé Web.
        Bref, après avoir erré sur l’air de rien pour ne pas attirer l’attention plus avant, le personnage de l’enveloppe n’avait plus qu’a se rendre à son domicile enveloppé dans sa propre dignité… seul et l’amour propre à repasser après un lavage sur le balcon de l’incompréhension qui n’avait pas pris assez de hauteur s’était retrouvé bien malgré lui derrière les barreaux.
        Vous pourriez convenir que cela ne tourne pas vraiment rond comme le ventilateur de service qui ronronne dans un espace aérien gonflé de suffisance. Qu’importe le personnage avait repris sa place devant son pupitre et de sa plume la plus digne d’une encre bleue de douleur s’ouvrit aux lignes horizontales de la page impatiente de s’offrir… à La Lettre…
        (à suivre … peut-être) 🙂

        Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Les dessous d’une lettre cachet de la poste faisant foi. | L'impermanence n'est pas un rêve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s