Brûlure

Oeuvre de Ernani Constantini

Oeuvre de Ernani Constantini

Blog popinsetcris contrainte écriture (mots définitions) – (pour reprendre tranquillement la contrainte qui redémarre officiellement début septembre)


— …
— Sarah ?
— Elle bande !
— Non ?
— Si !
— Incroyable !
— Non, non… normal.
— Elle a ingurgité des hormones ?
— Et oui.
— C’est dingue.
— D’où la nouvelle expression : sarabande.
— Oh ! C’est d’un goût !
— Tu vas pas faire la fine bouche. C’est un classique.
— Tu as enrichi ma journée… je te jure… très drôle…
— Je plaisante… n’empêche, j’aimerais bien me faire mettre par ce morceau choisi de la nature.
— Belle plante…
— C’est sûr.
— Donc pas de compromis à l’horizon ?
— Non… enfin… si…
— Ah ?
— Tu ne connais pas. Elle était serveuse dans un bar à gouines dans un pays de l’Est. Elle a été retrouvée un soir bien amochée. Maintenant elle baragouine le français comme une russe en exil après dix de goulag…
— Tu me fais peur, là…
— Je l’héberge.
— Tu l’héberges ? Toi ? T’as pas confondu la Sainte Cul-bénit avec la Sainte Polissonne ?
— Arrêtes de rire ! C’est gênant.
— M’enfin, tu n’es pas devenu le Saint Jude des causes perdues, ni le Saint Benoît-Joseph Labre du sans domicile fixe…
— Non, bien sûr… mais j’ai grandi…
— Arrêtes ! On ne grandit pas à ton âge.
— Ton propos est inconsidéré. Je suis… a-mou-reux…
— T’es fou… il est fou… je suis fou d’entendre ça… à dix heures dix-sept du matin…
— Allons, allons… c’est pas non plus le scandale du siècle.
— C’est pire… c’est la trahison d’une amitié de vingt ans.
— Tu exagères toujours. Je ne trahis rien du tout.
— Mais si, mais si… tu es dès à présent suspendu de toute amitié avec moi… c’est dit !
— M’enfin, notre amitié ne tient pas que sur des histoires de culs, tout même ?
— Eh bien, si !
— C’est toi qui perds la raison.
— Ainsi dit, je reprends mon aspect moral qui t’était dédié ainsi que tout mon courrier, car comme tu le sais j’étais pour toi aussi un genre de secrétaire particulier qui écrivait toutes tes aventures non pas amoureuses mais…
—… à mon corps défendant, je précise.
— Possible, mais tu n’as jamais franchement opposé une résistance farouche…
— Bon, tu veux une boîte avec un élastique pour emporter toute cette littérature ?
— Je me contenterai seulement de brûler le tout dans ta cheminée… comme ça, il y aura entre nous quelque chose de définitif.
— Tu ne veux pas consulter ?
— Consulter, qui, quoi ?
— Un… médecin ?
— Et pourquoi pas des médecins ?
— Oui, pourquoi pas !
— Ton humeur m’agace et tu me retardes à l’allumage de cet autodafé.
— Que m’importe ce feu de joie, je tiens à toi… moi !
— Et moi, j’ai perdu ma raison d’exister… sans toi.
— Alors… tue-moi, là, directement, sans préméditation, d’un seul élan, entièrement…
— T’es fou… je préfère une mort d’amitié qu’une mort corporelle… j’en ai froid dans le dos…
—…

Info BFM TV : … un appartement a pris feu en fin de matinée pour une raison encore inconnue dans le septième arrondissement de Paris. Deux morts sont à déplorer pour l’instant. Notre envoyée spéciale en direct…

© Max-Louis MARCETTEAU 2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s