Midi. Le soleil est une anomalie …

Du blog : Mil et une => écriture conviviale : sujet 17 et origine


Midi. Le soleil est une anomalie, les nuages toxiques, la ville possédée … et moi aussi (sans e).

Le monde du-tout-rasé est venu me cueillir à la porte de mon salon de coiffure, un matin de novembre de l’an deux mille soixante-huit. La mode « Bonze » a démarré, après le miracle de la résurrection de la planète. Je ne me souviens plus vraiment de ce miracle et si c’était vraiment un miracle. Toute information étant noyautée dès le départ, et tel groupe d’influence faisait le forcing que la manipulation et les contes-à-dormir-debout étaient légion que toute vérité était salie par effet et mourait comme un embryon à qui l’oxygène de la maman aurait manqué.

Midi. Ma vie est une anomalie, mes projets toxiques, ma femme possédée … et moi aussi (sans elle).

Il me reste la vie. Une aubaine pour certains, une chienlit pour les autres. Questions de castes et de coup-de-bol (et pas la coupe au bol). Conceptuellement, je ne devrais pas exister. Je suis une anomalie dans un programme humain. C’est dire toute l’aventure que je vis est d’autant extraordinaire que je suis devenu le Nostredame de mon époque. Toute anomalie n’est pas sujette à devenir une élimination probable. La preuve, je suis vivant. Une rareté, certes mais débitant du phrasé comme le devin devant ses brebis changées en apôtres pour la bonne cause.

Midi. Le mot est une anomalie, les joies toxiques, les oiseaux possédés … et moi aussi (sans aile).

J’invente des prophéties pour des humains défaits d’avenir sur le parvis de mon salon qui rassemble tous les genres comme des alphabets dont les langages se recentrent les uns les autres pour survivre contre la bactérie informatique au virus du passé à la musique de la voix d’un rock and roll déhanché par la voie du chemin d’un espoir qui s’est lui-même égaré à la boussole du devenir errant en haillon dans la forêt protectrice et matriarcale … et pourtant … pas de miracle …

Midi. La terre est une anomalie, l’air toxique, le cercueil possédé … et moi aussi.

 

© Max-Louis MARCETTEAU 2019

20 réflexions sur “Midi. Le soleil est une anomalie …

    • Bon jour,
      Comme un possible devenir proche, les effets géo-politico-environnementaux actuels de notre monde en sa transformation … d’un monstre …
      Merci de ton compliment et tes mots 🙂
      Max-Louis

      J'aime

    • Bon jour,
      La transformation des sociétés est tellement rapide comme si pour une conduite humaine à tenir plusieurs conducteurs à la manoeuvre et de fait, la catastrophe est prévisible … à moins d’un miracle … 🙂
      Merci de votre compliment, mots et passage 🙂
      Max-Louis

      Aimé par 1 personne

  1. En 2068, tu dis ? – un centenaire, donc – Mais qui se soucie de notre avenir à une échéance aussi lointaine qu’un demi-siècle ? Peu importe que le monde soit alors toxique, peu importe les anomalies que nous fabriquons, seul compte l’immédiat, pour le reste on peut toujours compter sur le miracle de la résurrection et espérer que la bonne caste survive.

    Merci pour ce texte fort, et fort pessimiste.

    Juste un bémol, j’ai butté sur  » telle groupe d’influence faisait le forcing que la manipulation et les contes-à-dormir-debout étaient légion ». A ma plus grande honte, j’avoue avoir lu et relu ce passage pour finalement conclure qu’en 2068 la langue de Nostradamus demeure complexe.

    Aimé par 1 personne

    • Bon jour,
      Un centenaire ? Référence ? (mai 68 ?).
      Il y a du fatalisme dans tout humain mais collectivement cela peut faire des dégâts … la preuve …Il est vrai aussi que vivre le jour le jour est rassurant, cela évite de prendre « une pelle » dans la figure pour l’avenir 🙂
      Effectivement, je fais des fautes et j’ai beau me relire rien à faire 😦 Donc, j’ai modifié : tel au lieu de telle, déjà c’est un peu mieux. En ce qui concerne la syntaxe et de la concordance des temps c’est de l’artisanal … mon grammairien de service a jeté l’éponge depuis longtemps déjà 🙂 Donc (2 fois déjà), tu n’as pas à avoir honte 🙂
      Merci des tes mots et de ton passage 🙂
      Max-Louis

      Aimé par 2 personnes

  2. Vivre en mode projet est bien confortable, même à très court terme, et on peut faire pour que le jour d’après ressemble à celui d’aujourd’hui et peut-être en mieux… seulement là… !!?? mai 68, c’était ya 50ans et ce sera donc encore comme ça dans 50ans? Pince-moi, c’était juste un rêve, hein !? 😉

    Aimé par 1 personne

    • Bon jour,
      Comme le dit l’adage : « Nul n’est prophète en son pays » donc rien à craindre sur cette « prédiction »… à première vue 🙂
      Au vrai, l’humain a tendance a ne pas voir l’évidence quand le drame se profile. Normal. Il a cette tendance faire « la politique de l’autruche », en pensant que demain ne sera pas pire qu’aujourd’hui. Le fait de l’espoir comme une sauvegarde devant parfois l’irréversible tragédie …
      (Suis un tantinet mélodramatique, là) 🙂
      Le projet à très court terme est une bonne alternative 🙂
      Merci de tes mots et passage. 🙂
      Max-Louis

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s