Au sud de l’Imaginaire en tenue d’Adam

Charlie Chaplin - Charlot

Charlie Chaplin – Charlot

Les petits cahiers d’Émilie – Les plumes d’Asphodele – du 03 au 07 juin 2019


Je suis tailleur de mots sur mon balcon du dixième étage avec vue sur un paysage d’histoires au sud de l’Imaginaire en tenue d’Adam à l’ombilic de l’Idée …

Et j’entends au loin …
… taille le mot tailleur à l’heure de l’ailleurs…

… à la verticale des ailes tu t’enroules sur la pelouse minée à l’antipersonnel des éclats de mots à la plage horaire d’un conte couchant au trois-quart stabilisé par effet d’optique à se perdre sur le devant de la scène …

… taille une part d’audace juteuse a la nostalgie d’un paléoprotérozoïque qui s’admirait aux angles avantageux de ses rayons verts et roses couleurs de cigale inconnue dans nos contrées à l’heure de la lumière L.E.D. genre de luciole dégénérée …

… vois l’arbre généalogique de l’histoire s’enraciner à la croix croisée sans brassière de croisés en croisière des chemins à l’accueil souriant de te recevoir en hôte à l’âme honnête au coeur azur le tout sur l’ardent devoir de l’aimer … la page qui s’encre à la création …

Je suis tailleur d’histoires sur mon balcon du dixième étage et fabrique ma réalité … et je m’y suis perdu …

© Max-Louis MARCETTEAU 2019

Publicités

39 réflexions sur “Au sud de l’Imaginaire en tenue d’Adam

  1. Pingback: LES TEXTES DES PLUMES D’ASPHODELE 10-2019 | LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

    • Bon jour Laurence,
      En fait, du tailleur de mots au tailleur de phrases à tous les étages l’Imaginaire pour toutes les lignes … 🙂
      Merci de tes mots, passage et compliments 🙂
      Max-Louis

      J'aime

  2. Tu fumes quoi ? Non, je rigole ! enfin…ne te penche pas trop au-dessus de ton balcon. Il faudra que je relise ton texte, je te l’avoue, un moment c’est moi qui ai eu le vertige ! Boudiou ! Je prendrai la précaution de me munir d’un airbag ! 😀

    Aimé par 1 personne

    • Bon jour,
      L’essentiel est de ne pas s’y perdre … en fait, c’est le cas ? non ? 🙂
      Pour faire court, c’est avant la naissance d’une histoire, d’un texte … il y a comme un magma, un bouillonnement avant que la première phrase apparaisse … une « soupe originelle » … 🙂
      Merci de vos mots et passage et … (repassage ?) 🙂
      Max-Louis

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s