Scotché entre la septième et sixième marche

Escalier_st_nazaire_Iotop_2019

Escalier_st_nazaire_Iotop_2019

Des mots, une histoire : récolte 23


Aujourd’hui, le tapis me fait la tête … et moi aussi. Il me paraît d’un poussiéreux galactique. Je vais le rouler et le déposer dans le parking collectif. Je sais qu’il y a un sans domicile fixe qui va se fixer … dans quelques jours dans ce lieu protégé… l’hiver arrive à grands pas …

Je descends les escaliers, éclairage vivace, tapis sur l’épaule, pour rejoindre le parc de stationnement … au sous-sol, quand une araignée anthracite aussi plate que ma main et aussi large, me précède…

J’en crois pas mes yeux … tétanisé, vitrifié, une avalanche nommée angoisse me crie son saisissement et je reste scotché entre la septième et sixième marche quand au même moment les gros yeux de l’arthropode chélicère semblent me sourire …

Mon humanité appelle au crime d’une telle bête quand elle avance de quatre pattes, je recule de deux marches et je me sens pris au piège d’un tel phénomène qui vient d’une autre planète si ce n’est du port qui est à deux pas d’ici …

Je me décide à tenir tête à cette immonde bestiole avec une bonne bouteille d’acétone et un bon briquet pour une flambée digne d’un big bang … mais, car il y a un mais, je n’ai pas ce matériel et j’ai l’impression que je vais éclater comme une bulle de trouille qui ne va pas tarder à remonter quatre à quatre pour évacuer ce cauchemar à huit pattes …

Quand, par une idée incongrue dont la nature humaine a le secret par sa préférence de se déclarer au bon moment, je balance mon tapis roulé dans un élan de rage puisé à la moelle de la laine de cette arme blanche inattendue …

Et d’un fracas de craquements qui ressemblent à un météore qui traverse un toit, à la charpente de type fermette, habillage tuiles, un cri étouffé et pourtant perceptible sort de la gorge de la bête qui s’écroule en contrebas de l’escalier et se recroqueville pour mourir sans avoir compris le fatal de sa situation …

— Quel drame ! Ces jeunes à fumer n’importe quoi !
— En effet, son vieux mari tout perclus de rhumatismes a été tué par erreur dans l’escalier du sous-sol …
— La fameuse araignée …

© Max-Louis MARCETTEAU 2019

25 réflexions sur “Scotché entre la septième et sixième marche

    • Bon jour Laurence,
      C’est vrai … et me temps inattendu … 🙂
      J’adore la peinture, le dessin, la photographie … mais je suis incapable de tenir un pinceau, un crayon, un appareil photo … alors, j’essaye de « faire création » avec ce qu’il y a, à ma disposition … 🙂 En tout cas merci du compliment 🙂
      Max-Louis

      Aimé par 1 personne

  1. Bonsoir,
    J’ai eu la bonne idée de regarder mes mails, ce soir, car n’ayant pas un super moral, j’ai savouré le drame de l’araignée, terrassée par un tapis! Et j’avoue:  » j’ai bien ri ! ».Merci. J’ai commencé plusieurs textes , mais les araignées pour moi , habituée aux mygales du Moyen-Orient, avec mon ex-mari,( en 2 CV avec une tente) il suffisait de secouer les duvets et chaussures, sont les bienvenues, même  » les poilus » qui viennent du jardin , se réchauffer dans mon pavillon. Les scorpions , et les serpents, ce fut une autre histoire! Bonne nuit.
    Dan

    Aimé par 1 personne

    • Bon jour,
      Effectivement la nature des araignées rencontrées étaient, elles, bien réelles … 🙂
      Merci de vos mots et compliment et passage 🙂
      Bonne journée à vous.
      Max-Louis

      J'aime

    • Bon jour,
      Sans doute … mais c’est un vieux monsieur qui est passé de vie à trépas suite à un jeune qui n’était plus dans la réalité … et a confondu, l’une pour l’autre … 😦
      Merci de vos mots et passage 🙂
      Max-Louis

      J'aime

  2. Bonjour , je tiens à signaler que j’ai bien compris votre texte, mais ce quiproquo lié à la phobie des araignées, qui se termine par un meurtre , est un cauchemar. Fort bien écrit! Seul , le fait que « l’araignée » en soit le symbole , pour moi, me fait sourire. Pardon. J’ aime votre humour noir, et pardon d’en rire, quoique je regrette que le vieux monsieur en soit la victime, car je suis de son âge!Mais , j’ai encore la faculté d’être lucide…
    Bonne journée
    Dan

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Connexion – Olivia Billington

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s