L’aube s’approche de mon visage

Port_st_nazaire_Iotop_2019

Port_st_nazaire_Iotop_2019

Le Marathon de la Nouvelle (merci à Sabrina de cette découverte)


Je marche aux rues nuiteuses de la ville qui se gargarisent des sommeils aux ronflements des rêves et incontinences aux réveils d’un sursaut de coeur au matelas déformé par la voix d’un rêve barbelé de barbe à papa mais dont le sucre-glu emprisonne les gestes de délivrance …

Je marche en compagnie de ma fidèle bouteille de whisky valorisée par mon adoration aux degrés de mon réchauffement corporel et des débordements de mes plages fixes sur les boulevards à refaire le monde comme un dessinateur créateur d’un autre vivant humain jusqu’à l’os de l’orbite à la spatiale conquête de l’harmonie ente lui-même et sa conscience à la disparition de son animalité …

Je m’assois sur le banc bois à multiplace dans l’unique but de m’envoler au premier allongement d’un nouveau rêve pour oublier qu’ici je ne suis qu’une quantité négligeable négligé à néantiser en un mot à nettoyer de la place des indésirables comme une feuille morte sur le mauvais tableau …

L’aube s’approche de mon visage et mon allongement s’étire encore et encore sur des landes de rayons cosmiques d’un soleil flamboyant découpant l’horizon à la hache d’un jour à l’ombilic abricot quand un oiseau d’eau à la rencontre inattendue me dit :

— Alors soûlot un autre seau pour te réveiller complètement ?
— Ignoble, dis-je étendu sur le bord d’une parenthèse.
— Ignoble ? Je suis ta sécheresse de ligne de vie.
— Tu me parais trempée d’un sacré caractère.
— Je suis ta dernière ligne de flottaison mon coco.
— T’occupes, ma vie m’appartient.
— Eh bien, prends soin de ne pas laisser de trace.
— Je suis déjà invisible.
— Que tu dis …

Devant moi, des visages inconnus, des propos défilent …

— Monsieur ? …. monsieur ? …
— Il revient à lui…
— … vous êtes hors de danger … tout va bien … vous avez bu la tasse des baïnes …

© Max-Louis MARCETTEAU 2019

11 réflexions sur “L’aube s’approche de mon visage

  1. Ouah! Ce texte me fait frissonner. Tel un metteur en scène, vous écrivez cette « scène » terrible , mais vous la jouez avec talent…Vous ne la vivez pas, mais elle traduit votre angoisse de vivre comme beaucoup d’entre nous, n’est-ce pas? Pourquoi , ne pas en faire un scénario? Vous jouez tous les rôles à la perfection… Au lieu, de vous évadez dans vos textes l’espace d’un écrit? Ce n’est en rien une critique , c’est un ressenti. Car à force d’avoir vécu, dans un milieu où les êtres sont des personnages de « fiction ».Ma mère ayant appartenu au théâtre de l’Atelier de Louis Jouvet et côtoyé les acteurs, et dit des poèmes aux séances publiques du groupe Proscénium(1930-39) et rencontré les poètes et comédiens de » son temps », nous a fait vivre , avec mon frère, dans un monde parallèle! Il est difficile d’en sortir un jour…pour tout simplement « survivre »!
    L’imaginaire est souvent une partie de notre personnalité, non?
    Dan

    Aimé par 1 personne

    • Bon jour,
      « … votre angoisse de vivre…  » … je me dis toujours : je suis une erreur dans un programme humain. En effet, le fait d’être encore vivant est un miracle renouvelé …
      « nous a fait vivre , avec mon frère, dans un monde parallèle! … » l’environnement a des conséquences qui ne sont plus à prouver sur l’adulte en devenir … je pense que c’est un atout majeur dans la vie de pouvoir ainsi de passer d’un « monde » à un autre comme un canot de sauvetage à la Bombard … 🙂
       » ne pas en faire un scénario » … je ne sais pas écrire un scénario …
      « L’imaginaire est souvent une partie de notre personnalité » … en effet, et l’imaginaire est la création, cela modélise des solutions dans les difficultés, cela provoque l’avancement de société, cela permet d’ouvrir tous les panels dont l’humain est pourvu et trop souvent mis au carcan …
      Pour faire court, j’écris des histoires courtes par effet que je ne sais pas si demain le soleil aura le même attrait, pour moi … et puis cela permet d’explorer tous les champs possibles de l’imaginaire si ce n’est plus … 🙂
      Merci de vos mots, compliment et passage…
      Max-Louis

      Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s