Werois aspirateur d’âmes

Rénovation_Sainte-Croix_Minneapolis_ Photo_George_Heinrich

Rénovation_Sainte-Croix_Minneapolis_ Photo_George_Heinrich

Des mots, une histoire : récolte 47 (Hors délai)


Il se nommait Tipi. Il avait un frère jumeau, Piti. Tous deux un jour d’adolescence, s’étaient perdus dans une forêt. Tous deux avaient reçu le prix de la peur, cette écorce qui vous pince à vie le fond des entrailles.

Pourtant, ils étaient revenus avec la sensation inavouable d’une révélation, d’une initiation.

Adultes, devenus musiciens, ils installèrent leur jeune école de musique à l’orée de cette forêt… visitée par des promeneurs du dimanche, des cueilleurs de champignons, des chasseurs de cerfs et sangliers, des amoureux de la nature … des amants délurés, des braconniers de belettes, des collectionneurs de papillons, des pique-niqueurs naturistes, des buveurs de liberté, des truffeurs de senteurs, des lépidoptéristes de couleurs, des peintres de l’effeuillage, des sylvothérapeurs égarés, des gymnases du Zhan zhuang,… jusqu’à turlupiner la forêt elle-même…

Le mot tranquille avait déserté son hamac et s’était enterré entre le blob et les mycorhizes…

Les frères avaient cette conscience du mal-être de la forêt… et considéraient qu’il était de leur devoir de la déposséder des mauvais fruits qui s’enracinaient au fil du temps par raison, ou pas, et qui s’appropriaient par excès sa Nature…

Il fallait limiter les assauts. Ils consultèrent aux quarts de Lune montante et descendante les nervures des feuillages…

Ainsi, des étranges phénomènes se déclarèrent comme une amabié genre de créature qui refoulait d’une haleine putride de bois morts, aux visages, les visiteurs indélicats, ou d’un werois aspirateur d’âmes pour les pourvoyeurs du souffle dominical… et pour tous les autres une bienveillance à l’heure de leur mort auprès d’un sycomore dédié…

Les mois s’embranchaient, la forêt reprenait son inspiration, et les frères musiciens animistes, déposèrent instruments et partitions pour s’installer à cœur du sylvestre et vivre pleines saisons des décennies avant de s’endormir à jamais … tous deux depuis le début… aveugles.

© Max-Louis MARCETTEAU 2020

14 réflexions sur “Werois aspirateur d’âmes

  1. Un texte qui commence bien, ou plutôt qui aiguise la curiosité et incite à continuer comme j’aime 😉 et plus je lis plus j’ai une sensation dérangeante, de mal être. J’aime la forêt, mais comme je ne connais pas les champignons et ne fais aucune collection de feuilles et de plantes, ni ne chasse le gibier ou les insectes, je n’en use pas plus que 3 ou 4 sorties par an avec des amis ou en famille de préférence quand il fait chaud ou froid pour éviter de marcher au soleil ou dans la neige… Sont-ce là des assauts qui dérangeraient la Nature et nécessiteraient des aspirateurs d’âmes ? ou n’ai-je rien compris et fais-tu référence à un livre ? ou est-ce le confinement qui me pèse malgré tout ? Je suis désolée, pourquoi ai-je écrit tout ça, tu n’en as sûrement que faire 😉 Pardon Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    • Bon jour,
      Y a pas de souci 🙂
      En fait, la création d’une histoire est multifactorielle avec une part non négligeable du mystère du comment ça vient sous « la plume » et d’une certaine cohérence d’un tout qui se construit par « enchantement ».
      Tout cela pour dire que cette histoire (comme toutes les autres sur ce blog) est de la fiction, et pas de message en filigrane ni même clairement établi … pour ma part, je fréquente peu les forêts, je sais qu’elles existent 🙂
      Et je comprends tes questionnements légitimes 🙂
      Merci de tes mots, passage et questions 🙂
      Max-Louis

      Aimé par 2 personnes

  2. Les TiPiTi étaient chamanes et faisaient résonner leurs tambours……. pas étonnant que des phénomènes particuliers se réveillent ! Aveugles mais voyants, adeptes de la sylvothérapie ! une ambiance comme je les aime, selon mon interprétation en tous cas. Merci Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    • Bon jour Gibulène,
      Effectivement s’ils étaient chamans … 🙂 Personnellement je ne fréquente pas les forêts et si j’ose fréquenter quelques arbres c’est par inadvertance. 🙂
      Merci de vos mots et passage.
      Max-Louis

      Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Max-Louis,

    J’ai imaginé traverser la forêt à dos de hamac, mais voilà-t-y pas que le tipi m’a croche-pattée d’une ficelle plantée dans la racine carré de pi sur l’angle de la sardine d’un calumet de la paix, m’étalant de toute ma surface dans la circonférence du tronc. Dorénavant, tu pourrais mettre un joli panneau en bordure, (sauf à penser que le werois puisse aspirer aussi l’esprit des arbres pour aller me récupérer dans le rayon de son aire), pour avertir le randonneur moyen.
    J’adore ces écrits qui me font vriller l’âme en plein mois de mai et partir on ne sait dans quelle sphère musicale.
    Bien belle sylvestritude, Iotopitudinalement parlant.
    C’est-à-dire, sans filigrane et sans alignement.
    🙂

    Aimé par 1 personne

    • Bon jour Jo,

      L’expression : « à dos de hamac » est intéressante … à ne pas confondre avec mise à dos ou mise à pied voire mise à jour sous le feuillage traditionnel du printemps … attention au dos d’âne soit-dit-en-passant à cloche-pied droit … mais la mise en présence de ce hamac n’est pas du genre à s’endormir sur ses lauriers ni même : « sur l’angle de la sardine d’un calumet de la paix » … cependant je soupçonne parfois la mise en situation d’un feu de camp qui n’avait pas toute sa braise et avait par mégarde brûlé l’hectare en retard pour le sourire d’une clairière … comme quoi il n’y pas que « le randonneur moyen » qui s’enflamme pour une belle végétation en sous-bois 🙂
      Quoi qu’il en soit j’aime votre sèvre d’écriture dont je liane en liane pour tenir l’horizon droit d’une réponse dans l’aire d’un bouquet feuillu (possiblement garni) … 🙂
      Mes hommages Joaltitudinalement

      Max-Louis déguisé en feuille de vigne

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s