Agenda Ironique d’Août de l’An 2020

Plage_ile_Reunion_2008_famille_Iotop

Plage_ile_Reunion_2008_famille_Iotop


Bon alors, je m’y colle pour la troisième fois mais par défaut cette fois-ci et donc moins fébrile en me basant sur le même format. Quoi qu’il en soit je suis heureux d’apporter ma pierre à l’édifice de cet Agenda Ironique qui dure depuis plusieurs années.

Je ne suis pas très prolixe sur ce genre de domaine et pour informations voici des liens (la genèse) : ICI ou ICI
Et celui du mois de Juillet chez : Emmanuel Glais

Le thème : plage

J’explique : je n’aime pas le contenant plage (bord de mer) en général mais j’apprécie son contenu. Cependant, il est intéressant d’élargir le champ : plage, comme par exemple : plage horaire, plage de mots, plage d’un navire, plage de bouteilles, plage de livres, plage de naturistes, plage arrière d’un véhicule … etc etc

Je vous propose de composer un texte (prose ou poésie – long ou court) avec la plage de votre choix (réelle ou imaginaire) et dans le genre qu’il vous plaira (fantastique, utopique, commun, amoureux, journalier, carnet de bord, romantique, animalier, érotique …) le tout … Ironique.

Et pour « faire » bonne mesure, quatre mots imposés :
– Flot
– Argile
– Perche
– Monoï
(vous pouvez les placer dans le désordre ou l’ordre et même en faire des anagrammes ou les triturer selon votre bon vouloir).

Vous avez jusqu’au :
– Du 1er au 26 août 2020
– Vote du 27 au 31 août de la même année.

Faites savoir par un commentaire et un lien quand votre œuvre est en ligne sur votre blog.

Et je fais un récap juste en dessous …

À vos ancres … euh vos encres bien trempées … 🙂

Iotop 2020


1 ) Le 02 août 2020 => texte de Chachashire : Age des gens d’Août onirique.

2 ) Le 06 août 2020 => texte de Iotop : impression de sable mouillé dans le cerveau

3 ) Le 06 août 2020 => texte de Gibulène : Les vacances d’Onésime

4 ) Le 10 août 2020 => texte de Jean-Louis : L’agenda Ironique d’Août 2020  (Haïkus)

5 ) Le 11 août 2020 => texte de Régis : Le sable noir des Marquises (Acrostiches)

6 ) Le 11 août 2020 => texte de Solène : Souvenirs proustiens

7 ) Le 11 août 2020 => texte de Carnetsparesseux : Où est passé la plage ? (1ère partie)

38 réflexions sur “Agenda Ironique d’Août de l’An 2020

  1. j’aurais bien dit chapeau, mais vue votre/ta sensibilité, mesuré mon niveau social actuel, sentis les vents qui sifflent sur nos têtes, et donc prudent, je le laisse sur la patère austère mon chapeau,
    Donc :
    casquette ! à carreau ! nom d’une pipe !
    Et que ça déménage de la lippe.
    L’impair aimableu nous sauvera.
    Tirez vos virgules que ça circule.
    Contre le chaud, la peur, de vos bras
    Tendus, moulinez des particules
    Faites des courants d’air, un peu frais.

    Aimé par 7 personnes

  2. Pingback: Impression de sable mouillé dans le cerveau | Le dessous des mots

  3. Pingback: Août ? à la plage (agenda ironique) – Carnets Paresseux

  4. « L’août à la plage »…
    C’est « L’août à la plage » …
    Ça y est, cela me revient !

    On dirait bien qu’l’y’a des nostalgiques qui s’ignorent, lecteurs de Roth ou pas déjà 😇.

    Murielle et sa chute du Niagara.

    Aimé par 2 personnes

  5. SOUVENIRS PROUSTIENS

    Les étés se suivent et ne se ressemblent pas. C’était en août, de l’autre côté de l’Atlantique. C’etait – je crois, au siècle dernier, Mina ( qui ne s’appelle pas Mina, mais…) sur une plage de Martinique avec Pascal Légitimus, dans une atmosphère étrange de bout du monde. C’est si loin ! Car c’est fragile, un souvenir… fragile comme l’argile que le sel de la mer érode autant que le temps. Ça s’en va aussi vite que c’est revenu dans un souffle de vent, une effluve de monoï… ça se cache au fond du cerveau, bien à l’abri du flot des mots. Et puis le goût du café vanille vous tend à nouveau la perche: c’était hier Mina (qui ne s’appelle pas Mina, mais… ) sur une plage du bout du monde avec Pascal Légitimus dans une atmosphère de rêve évanoui…
    SOlène

    Cela pourrait-il vous convenir pour votre agenda ironique ? Bonne journée Max Louis !

    Aimé par 4 personnes

  6. Pingback: Où est passée la plage ? – Carnets Paresseux

    • Bon jour Jérôme,
      Diantre, je vais de ce pas lire. Et je l’inscris à suite des autres participations 🙂
      Elle me plaira et plaira à beaucoup car tu as une écriture de belle facture.
      Max-Louis

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s