Impression de sable mouillé dans le cerveau

Couple_photographe_inconnu

Couple – photographe_inconnu

Agenda Ironique Août 2020


Un couple naturiste sur la plage au mois d’août … parmi d’autres…

14h03

— Tu es bien, là ?
— Je suis bien, sur cette plage de sable fin et chaud.
— Ton corps est de plus en plus beau.
— Il en fait qu’à sa tête… pourtant …
— Tu es programmée pour bien vieillir, à pas mesurés.
— Vieillir ou pas, quelle importance.
— La vie ne demande pas ton avis.
— Et si mon suicide était un acte libérateur, un pied de nez à la vie, hein ?
— Alors, ce suicide serait injuste.
— Pourquoi ?
— Y a tant de vies qui veulent se vivre.
— Que m’importent les autres.
— Et moi, je suis les autres ?
— Tu es ce blablabla qui me tient à flot… possiblement.

15h23

— J’ai une impression de sable mouillé dans le cerveau…
— Cerveau ensablé ?
— Hein ?
— Et les oreilles aussi ?
— Non … dimension de tes mots en argile qui se déforment et s’envolent tels des parasols décolorés …
— L’ouïe en noir et blanc ?
— Avalanche de mots sur une onde outragée… je nadir …

16h31

— Je veux entendre ce monde respirer…
— Respirer autrement ?
— Non, respirer avant qu’il meure !
— Ou avant que tu meures ?
— Non, le monde ! même le vulgaire des poissons comme la perche
— Et tu n’es pas de ce monde ?
— Si …
— Alors ?
— Je veux entendre ce monde respirer.
— Et moi ?
— Et toi ?
— Oui, moi !
— Rien …
— Comment rien ?
— Tu ne respires pas.

17h53

— Si j’étais ton horloge ?
— Tu es toujours en retard, alors …
— Si j’étais ton Monoï ?
— Je ne suis pas une pièce mécanique qu’on trempe dans l’huile … tu le sais, ça ?
— Si j’étais ton eau ?
— Tu es déjà tari, mon pauvre …
— Si j’étais une page de ton livre ?
— Tout juste un sixième de ligne…

 

© Max-Louis MARCETTEAU 2020

25 réflexions sur “Impression de sable mouillé dans le cerveau

  1. Pingback: Agenda Ironique d’Août de l’An 2020 | Le dessous des mots

  2. Bonjour Max-Louis,

    Quelle vérité dans ce dialogue ! et c’est cette partie que je retiens :

    « — Vieillir ou pas, quelle importance.
    — La vie ne demande pas ton avis. »

    Et moi, depuis tout ce temps, j’attendais que la vie me questionne sur mon avenir Aujourd’hui, je sais qu'(l y a des choses contre lesquelles l’on ne peut pas faire grand-chose… comme vieillir.

    Amitiés
    John

    Aimé par 2 personnes

    • Bon jour John,
      Effectivement, la vie ne demande notre avis sur notre devenir … De fait on subit ou/et on avance avec elle …
      Merci de tes mots, passage, compliment 🙂
      Belle soirée, John.
      Amicalement
      Max-Louis

      Aimé par 1 personne

  3. Qu’est-ce qu’il rame votre héros ! Et je trouve sa partenaire bien cynique, même si elle rattrape un peu des décennies d’injustice à l’encontre des femmes post-cinquantenaires.
    Lecture au premier degré ? Non, non, plutôt éclairée par la dernière traduction des « faits » de Philip Roth, préoccupé lui-aussi par la condition masculine.

    Chouette écrit.

    Aimé par 1 personne

    • Bon jour,
      l’ironie au cynisme. Une ironie bien trempée. En effet les femmes peuvent être, grinçantes, ironiques, blessantes, outrageantes … par excès ou par défaut … mais homme ou femme, qu’importe …
      Je ne connais pas ce Philip Roth. Ce qui est sûr, c’est que d’opposer à tout va femmes et hommes … que devient l’humain ?
      Merci de vos mots, passage et compliment.
      Max-Louis

      J'aime

    • Bon jour Hélène,
      Pessimisme ? Possible … mais n’est-ce pas aussi cet accompagnement des êtres qui vivent ensembles et dont parfois les lignes trop droites de la vie construisent aussi des récifs du langage ?
      Merci de ton compliment, passage et mots.
      Bonne soirée à toi, Hélène 🙂
      Max-Louis

      Aimé par 1 personne

    • Bon jour,
      Oui, cruel sans doute. Mais connaissons nous ce couple ? Est-ce : » je t’aime, moi non plus » ? Est-ce l’aboutissement d’une rupture ?
      Pour les auteurs « contemporains » (XXème) suis en général inculte.
      Bonne journée 🙂
      Max-Louis

      J'aime

      • Bonjour Max-Louis,
        Je crains que ce couple n’en évoque beaucoup d’autres. Ils sont typiquement contemporains. L’écriture, en revanche, est très originale. (Comme celle de Philip Roth, à lire absolument. En commençant par « La tache » par exemple.)
        Belle journée, Danielle

        Aimé par 1 personne

  4. Je fais mon tour des ironiques, comme promis, il y a là une belle cueillette ! Et ton texte est comme toujours, surprenant, grinçant (et drôle), j’ai Beckett en tête, mais j’ai peut-être moi aussi le cerveau ensablé… Belle soirée à toi, Sabrina.

    J'aime

    • Bon jour Laurence,
      C’est une bonne question 🙂
      Des quatre temps d’heures, celui-ci est piquant jusqu’à la moelle … 🙂
      Merci de tes mots, passage et compliment.
      Bonne soirée également Laurence.
      Max-Louis

      Aimé par 1 personne

  5. Pingback: Agenda Ironique Août 2020 – Voter | Le dessous des mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s