Tout est gauche même le parloir

Livre de Louis Enault 1876 – Londres – Le Pont de Londres 1694

Blog : Éveil & Vous – Éditions (Challenge du 1er au 28 février)


D’un pas à un autre tout est gauche même le parloir du pont Richmond Bridge muet par apparence pourrait nous conter les boires et déboires aux travers des siècles le visage dur et refait efface de sa mémoire chaque jour l’automobiliste sans succession qui appuie … sur le champignon.

© Max-Louis MARCETTEAU 2021

9 réflexions sur “Tout est gauche même le parloir

  1. Bonjour Max-Louis,
    Je me disais à la lecture de von (ou totre) c’est comme on vœux, 🤪 , que la gauche a ceci de bon qu’elle répare les chocs sceptiques autoroutiers de l’histoire tout en nuancant sans cent manières la beauté de cette dernière.
    Baliser la brume chic londonienne dans le parloir de Big Ben en question, voilà bien de quoi faire rêver les anglais british londonniens de bon gate aloi.
    Tu vous as beaucoup de classe à écrire.
    Superbe !!!
    Thanks very bioutifouluck ans goude day for toi.
    Jo qui finira par bougonner en anglais couramment… 🤓

    Aimé par 1 personne

    • Bon jour Jo,
      Grand plaisir de te lire 🙂 Vous savez ? Quel punch qui s’active à ce commentaire qui me fait ce si beau soleil matinal et le smog qui n’en croit pas son brouillard s’évapore d’aise pour te vous laisser cette place superbe à ton phrasé qui fait un beautiful bouquet … 🙂
      May a soft sun accompany you for this day (traduction big google – je baragouine le Franglish mais ne sait pas l’écrire) 🙂
      Max-Louis un admirateur Tout en Un 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Appuie-t-il sur le champignon pour échapper aux « boires et déboires » ? En tout cas il est pressé d’arriver à une destination inconnue (de nous et peut-être aussi de lui) !
    J’aime bien les textes qui font se poser plein de questions !
    Bonne journée Max-Louis 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Oui, absolument, soit presque 30 ans après … il y a un livre fort intéressant : « Les catastrophes célèbres  » M. de Chavannes, sur Gallica, avec un article « succulent » l’incendie de Londres.
      Les illustrations sont étonnantes à plus d’un titre…
      Merci à vous 🙂
      Max-Louis

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s