La solitude a une âme

Photographie de Emmanuel LE GUELLEC – Moonlight

Je me propose, un Challenge : écrire quelques mots (voire paragraphes) sur chacune des 57 mers de la Lune, sans limite de temps – (Vous pouvez à loisir participer)


01

La solitude a une âme. Elle crie et son cri se noie dans le Lac de la Solitude emmuré dans les profondeurs de chaque fibre du corps. Elle transpire parfois, mais ouvrons-nous la porte pour l’accueillir ?

© Max-Louis MARCETTEAU 2021

61 réflexions sur “La solitude a une âme

    • Bon jour,
      Diantre ! Beau poème dont le nectar est … féminin 🙂
      Merci pour votre participation. J’ai ainsi fait une page : Challenge. Ainsi les commentaires « participatifs » ne seront pas « noyés » dans l’ensemble 🙂
      Merci de vos mots et passage 🙂
      Max-Louis

      Aimé par 1 personne

  1. Bonsoir Max-Louis,
    puisque l’âme de la solitude promène son unique perle de lune sur une mer calme et mouvante aux doux reflets irisés, nous pouvons nous endormir en paix.
    J’aime bien l’idée d’un challenge. Et quand aux mers de lune, accostons ses rivages, cap’tain Iotop, et explorons ses mystères.
    Je te souhaite une très douce nuit, Max-Louis, éclairé des rayons de poésie d’une lune aux 57 sources de talents.
    🙂

    Aimé par 2 personnes

    • Bon jour Jo,
      Tu es trop belle, Jo … avec tes mots qui s’envolent sur une gravité lunaire tels des papillons de nuit qui scintillent et qui se dévoilent d’une face vers l’univers que les étoiles se brillent de reconnaître …
      J’aime les mystères quand la compagnie est tienne 🙂
      Bonne soirée à toi, Jo sur le moelleux d’une étoile du sud … 🙂
      Max-Louis tout emmailloté sur un lit de plumes 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Trottoir fumant de pas incertains | Le dessous des mots

  3. Pingback: Ma Lune boisée de mes souvenirs | Le dessous des mots

  4. Pingback: Page borgne à verticale marge pleine | Le dessous des mots

  5. Pingback: L’accent mou de mon corps se défait | Le dessous des mots

  6. Pingback: Lumière du jour qui demande asile | Le dessous des mots

  7. Pingback: L’espoir se consomme frais | Le dessous des mots

  8. Pingback: Architecte de son propre ombilic | Le dessous des mots

  9. Pingback: Télescopes gourmands alimentés d’une sève d’équations | Le dessous des mots

  10. Pingback: Rejoindre la Mer des Pluies pour se rincer de réalité… | Le dessous des mots

  11. Pingback: Météorites voyageuses de commerce sans identité | Le dessous des mots

  12. Pingback: Comète de temps à autre un autre destin | Le dessous des mots

  13. Pingback: Destin qui s’agrippe à l’encre d’une main | Le dessous des mots

  14. Pingback: S’allonge sur les bords de l’imaginaire | Le dessous des mots

  15. Pingback: Brûlure d’étoile sur fond Lactée d’un sein évadé | Le dessous des mots

  16. Pingback: Au coin de l’œil de la nébuleuse de l’affection | Le dessous des mots

  17. Pingback: La petite éternité envoûtée | Le dessous des mots

  18. Pingback: Se griffe le mot en attente de vivre | Le dessous des mots

  19. Pingback: Au rayon année-lumière pour choisir votre avenir | Le dessous des mots

  20. Pingback: Naviguer sur le ventre du désespoir | Le dessous des mots

  21. Pingback: L’homme qui s’offre des mots à haute définition | Le dessous des mots

  22. Pingback: Transcrire en file indienne les octets rupestres | Le dessous des mots

  23. Pingback: Conscience de sa pesanteur en perdition lumineuse | Le dessous des mots

  24. Pingback: Les lauriers aux teints fleuris des vérités | Le dessous des mots

  25. Pingback: Transperce de ses yeux la peau du Lac de l’Automne | Le dessous des mots

  26. Pingback: Le sable mouvant de sa confiance | Le dessous des mots

  27. Pingback: Le sourire en herse du Lac des Tourments | Le dessous des mots

  28. Pingback: Se peint à grand seau de bleu à la cuisson ciel d’été | Le dessous des mots

  29. Pingback: Cœur de Terre est attiré par les dessins de Lune | Le dessous des mots

  30. Pingback: D’aventures la Lune pourrait en écrire un univers entier | Le dessous des mots

  31. Pingback: L’artiste à demi-pinceau au caractère lunatique | Le dessous des mots

  32. Pingback: Au déphasage d’un espace-temps vagabond | Le dessous des mots

  33. Pingback: Des virgules qui chutent sur le rond point du néant | Le dessous des mots

  34. Pingback: S’encoquille pour s’inventer | Le dessous des mots

  35. Pingback: Franchir la ligne haute tension du plaisir | Le dessous des mots

  36. Pingback: Cuisiner le désir à sa friande envie | Le dessous des mots

  37. Pingback: Sobriété de la Tentation un habillement de Soi | Le dessous des mots

  38. Pingback: Déguisés en pêchés orignaux | Le dessous des mots

  39. Pingback: Dans les bras de la première étoile de trahison | Le dessous des mots

  40. Pingback: Le travelling dégorge le personnage-acteur | Le dessous des mots

  41. Pingback: Minéral en dentier de bel effet sur une pleine Lune | Le dessous des mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s