L’accent mou de mon corps se défait

ISS – 010-E-18583 – 24 février 2005 – pleine lune – photographie Leroy Chiao – commandant expédition 10 de ISS – Nasa

Challenge Lune et des participants


05

… contact de la Lune sur mon visage ombrageux l’accent mou de mon corps se défait de sa substance nutritive de raison et se jette du haut d’une Mer des Crises tout en bas de son froid pouvoir elle absorbe l’évidence …

© Max-Louis MARCETTEAU 2021

12 réflexions sur “L’accent mou de mon corps se défait

    • Bon jour,
      J’avais zappé alors que ce matin j’ai lu … 🙂
      En fait, il me plaît beaucoup 🙂
      Merci de vos mots et participation 🙂

      (Je ne peux pas faire de lien avec un blog vous concernant (ou autres) ? (j’inscris les textes des commentaires concernant la lune à la page : Challenge, pour qu’ils ne soient pas « noyés » dans l’ensemble )
      Max-Louis

      J'aime

  1. Une crise de mer éternue son banc de seiche à l’encre des yeux du phare à on.
    Il se dit dans les postillons que le virus de l’Alphabet a une puissance de contamination hors norme. Se pourrait-il que ce soit dû au sceau de la lanterne ?
    De nombreux vaisseaux spéciaux s’équipent de la prudente sagesse, évitant ainsi l’écueil de l’échouage sur les rochers aigus affleurant la surface de l’eau.
    Avec mes amitiés du jour, très cher Max-Louis, onomatopiquement reconnaissable à son style barococo résolument moderne.

    Aimé par 2 personnes

    • Bon jour Jo,
      Ce plein phare de «banc de seiche» me retient par son encre déployée par ses mots … qui au phare ami m’éclaire que l’eau n’est pas toujours ce que l’on croit qu’elle est dans sa diversité implantée comme égale à elle-même mais différente selon la diffraction d’un réel impermanent comme quoi la puissance de l’Alphabet sur sa ligne de flottaison paraît impatient de s’octroyer la Lanterne de la Connaissance … et mine de rien ou mine de tout l’attention de l’échouage à toujours le vent en poupe et la délicieuse proue en buste de se laisser boire la tasse …
      Max-Louis costumé en capitaine se presse en une accolade distantielle 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Bien sûr, il ne faut jamais fuir l’adversité, car les épreuves nous grandissent comme on dit. Mais cette Mer des Crises, tous nous avons envie de la contourner car nous sommes encore prisonniers d’une crise insoutenable. Inutile de rajouter des problèmes, non ?

    Aimé par 1 personne

    • Bon jour Flo,
      Oui, l’humain n’est pas dans son élément, seuls les défis sont à sa portée et chaque mission est un exploit …
      Merci de tes mots et participation 🙂
      Max-Louis

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s