S’allonge sur les bords de l’imaginaire

Photographie de Pavel Kuznetsov

Challenge Lune et des participants


14

… courbes les âmes lunatiques de la Mer de Moscovie qui s’allongent sur les bords de l’imaginaire dans l’ombre qui s’offre aux conséquences d’une parade sur le devant de la scène du miroir k’os-mots-note déplié de son angoisse empreinte de la rupture de la raison …

© Max-Louis MARCETTEAU 2021

10 réflexions sur “S’allonge sur les bords de l’imaginaire

    • Bon jour Jean-Louis,
      Bonne question 🙂 Je pensais à la Grande Catherine … mais bon … en fait, je ne sais pas pourquoi, ILS ont donné ce nom si particulier … les russes de l’époque ont dû payer … 🙂
      Merci de tes mots et passage 🙂
      Bonne soirée à toi.
      Max-Louis

      J'aime

  1. Pingback: S’allonger sur les bords de l’imaginaire – Fanny Cé, le blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s