La petite éternité envoûtée

Photographie Gro Wikheim Korsmoe

Challenge Lune et des participants


17

… face du Temps qui s’enroule à la spirale de la Mer Orientale à la calligraphie belle et obscure s’épanche la partition de la petite éternité envoûtée sur par l’alchimie de vivre par défaut …

© Max-Louis MARCETTEAU 2021

10 réflexions sur “La petite éternité envoûtée

    • Bon jour Domi,
      L’Orient, c’est l’inconnu, le mystère, l’alchimie des contes qui nous ouvrent vers des contrées qui nous ravissent ou nous font frissonner …
      Merci de tes mots et participation 🙂
      Bonne journée.
      Max-Louis

      Aimé par 2 personnes

  1. Bouh, s’épanche-t-elle. Une éternité qu’elle le calligraphie ! Changer la partition de cette spirale obscure, l’envoûter, pourquoi pas, par sa Mer Orientale. Puis voir leur alchimie -advenue, pas si p’tite- s’enrouler sans défaut.

    Restent « temps », « vivre’, « belle » et « face » auxquels j’ajoute (si j’ai le droit) « jour » et surtout pas « perdre ».
    🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Max-Louis,
    Une éternité à durée variable, mais qu’est-ce donc que cette subtilité de taille !§?&!
    Y aurait-il des nuances temporelles telles que les éternités elles-mêmes seraient plurielles ?
    Or, si par nature elle n’est pas sécable, c’est que la théorie est un peu à l’ouest…
    Ou que le temps dispose de plusieurs dimensions.
    Voilà bien de quoi orienter la réflexion du côté perplexe de l’alchimie lunaire dans sa face la plus cachée. D’une part elle y manque de lumière, d’autre part, les remparts rocheux l’encerclent, serait-ce une temporalité prisonnière de son éclat ?
    L’exploration du fond allume sa curiosité. A la lampe torche frontale rechargeable, équipement en vente chez Leroy Merlin, la curiosité aura plus de chance d’y voir clair…
    Amitiés du réveil matin à toi, Max-Louis.
    Cette découverte lunaire, décidément, est assez surprenante.

    Aimé par 1 personne

    • Bon jour Jo,
      «éternité à durée variable» : oui, tout à fait, mais il ne faut p as que cela s’ébruite en dehors du cercle sub-lunaire. En effet, après moult recherches aux lueurs de mes assistantes les bougies les bien nommées (il n’y a pas de grands hommes si le féminin digne de ce nom n’est pas dans les parages), j’ai équationné une partie de ma modeste vie et entamé mon fromage statistique et mathématique à double hélice (que le renard n’aura pas soit dit en passant dis-je dans un vol d’oiseau) pour me questionner et découvrir in situ un état bien particulier des particules dites «vagabondes» qui tracent entre l’espace-temps et l’espace-d’ici une vibration des plus étonnantes des éternités à durée variable…
      J’espère t’avoir humblement éclairée sans éblouissement et très succinctement sur un sujet qui me tient à cœur de lune… et je ne connais pas ce Merlin qui fait Leroy parmi des lampes rechargeables …( je me renseigne) …
      Max-Louis qui va prendre sa douche naturelle sous la cascade à portée de main (de corps) et t’envoie mille pétillantes amitiés …

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s