Conscience de sa pesanteur en perdition lumineuse

Photographie Iva Castro – enjoying the moonlight

Challenge Lune et des participants


23

… évaporé l’humain dans sa demeure Terre entre l’univers matière et son univers neuronal la Mer des Vapeurs l’entoure au bout de sa victoire éphémère sur l’élément conscience de sa pesanteur en perdition lumineuse …

© Max-Louis MARCETTEAU 2021

15 réflexions sur “Conscience de sa pesanteur en perdition lumineuse

    • Bon jour Hélène,
      Cela me rappelle le fameux livre : « Poussières d’étoiles » du non moins fameux Hubert Reeves 🙂
      Merci de ce moment poétique et de ta participation.
      Bonne journée à toi.
      Max-Louis

      Aimé par 1 personne

  1. Pffft, l’humain et sa Mer des Vapeurs, à l’univers si neuronal …Elle n’est pas l’une mais de matière, son éphémère de perdition ?
    Non ! Entre sa pesanteur douce qui l’entoure, sa conscience demeurée nue et son élément de Terre, sa victoire sera lumineuse jusqu’au bout.
    Enjoying the moonlight
    🙂

    Aimé par 1 personne

  2. La Mer des Vapeurs est un des endroits les plus dangereux de la Lune. Si l’on s’en approche sans masque, on peut être empoisonné par des effluves soufrées dont on ignore l’origine. La seule chose dont on soit sûr, c’est de leur toxicité.

    Aimé par 2 personnes

  3. Max-Louis, je te salue haut et bas,
    Une belle mer que cette vapeur !
    Une mer lunaire dont le poids de vapeur est trop lourd pour que la vitesse de la lumière la traverse est une mer dont le moteur vapeur est ralenti par le régime sec, c’est un peu sec de le dire comme ça mais la conscience de l’éphémère effet d’une mer sur le neurone de la lumière s’éteint devant le manque notable de la réalité de l’eau.
    Ainsi parlait Lunathoustracas, pour ne rien dire.
    Je te lumine bien au plus bas de la vitesse sidérale d’un rayon embrumé.
    Belles brumes du soir à toi.
    Avec ou sans brouillards givrés. 🙂

    Aimé par 2 personnes

    • Bon jour Jo,
      Pleine vapeur avec l’engin Lunaire qu’aurait rêvé Pépin sans problème même avec une pluie de météores sur le front de l’Est «c’est un peu sec de le dire» quand l’on part de l’Ouest avec un Plein d’Eau sans être en dehors de la plaque à la tectonique la Chose avance grand train sur les rails du devenir qui prend en tain-stop l’étoile filante toute éphémère de lumière qui à eux deux forment le couple de la traction de la gravité mine de rien …
      Je n’en dis pas autrement en compagnie toute flamme de Lunathoustracas, c’est dire que nous sommes sur la même longueur d’onde …
      Je reçois avec diligence tes salutations et je te transmets toutes affaires insensées les miennes au parfum de Lune fraisé… 🙂

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s