Le sable mouvant de sa confiance

Photographie Dan Beecroft – Waiting

Challenge Lune et des participants


26

… incertaines les dernières nuits de l’humanité qui n’a pas puisé à la bonne profondeur dans le Lac de la Bonté au fil des années toute asphyxiée aux paroles des fausses vérités déversées sur le sable mouvant de sa confiance …

© Max-Louis MARCETTEAU 2021

13 réflexions sur “Le sable mouvant de sa confiance

  1. Et voilà ! Qui c’est qui qu’a pas bien fait ?
    Les nuits qu’ont osé être les dernières
    L’humanité qu’a pas puisé
    La profondeur qu’était pas la bonne
    Les années qu’étaient -toutes- asphyxiées
    Les paroles qui n’furent que c’qu’elles étaient
    Les vérités, fausses de bien entendu
    Et la confiance trop confiante
    Pauvre petit sable qui se mouve comme il peut
    au milieu de ces féminins insidieux
    Heureusement LE Lac de la Bonté résiste …
    😘

    Aimé par 1 personne

    • Re Bon jour,
      Sand ? Diantre ! Quelle référence … et je ne peux lutter devant cette libératrice et ce monument du 19ème … à vous répondre par un commentaire qui semblerait fade et lisse …
      Merci des mots de Sand et passage 🙂
      Bonne journée
      Max-Louis

      Aimé par 1 personne

  2. On pourrait penser qu’un Lac de la Bonté attire les meilleurs d’entre nous. Oui, sans doute, mais c’est un piège redoutable car ceux qui veulent épancher leur âme généreuse dans ce lac mythique risquent de s’y perdre. Que leur reste-t-il après une telle escale : un cœur vide…

    Aimé par 2 personnes

  3. Une bonne profondeur de mer de bonté au regard de quelle mesure ?
    Car si mon double décimètre ne me trompe pas, il mesure 20 cm.
    Mais peut-il être l’instrument de mesure de la vitesse du vent ?
    Peut-être existe-t-il une règle de mesure de la charité, de la bienveillance,
    de sensibilité à la détresse d’autrui ?
    Mais d’où naît-elle, qu’en sait-on de cette mer ?
    J’aime bien l’idée d’une mouvance perpétuelle réaliste.
    Si l’on commence à croire être cette mer incarnée, paradoxalement, n’allons-
    nous pas devenir des monstres infatués d’orgueil ???
    Non ? Bon ok, je veux bien définitivement aller au-delà de ces visions réductrices
    quoique nécessaires à interroger.
    Mes amitiés du soir les plus douces, Max-Louis.

    Aimé par 2 personnes

    • Bon jour Jo,
      «il mesure 20 cm», intéressant. Mais ce «double décimètre», il est terrestre et pas lunaire… simple observation à la Holmes puis-je dire modestement. Par ailleurs, tout habit a sa mesure : charité, bienveillance et autres qualificatifs comme la douleur par exemple quand l’on demande à un patient : « vous souffrez comment sur une échelle de 1 à 10 ?», même s’il est allongé sur son lit. Ici, la mesure est l’échelle, le double décimètre n’a pas assez de degrés pour … se mesurer, à elle…
      En ce qui concerne la «mouvance perpétuelle réaliste» me fait penser à ce fameux titre : «L’impermanence n’est pas un rêve» 🙂
      Max-Louis en bonnet de nuit clignotant te souhaite pareillement une douce nuit sous l’étoile de l’apaisement …

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s