Dans les bras de la première étoile de trahison

Photographie Lance Ghostkeeper

Challenge Lune et des participants


39

…bûcher le Lac de l’Espérance flambe comme un cierge en manque de martyrs et les heures se vident au creux du corps en perdition sur les flots de l’apaisement embarqué à tort dans les bras de la première étoile de trahison …

© Max-Louis MARCETTEAU 2021

19 réflexions sur “Dans les bras de la première étoile de trahison

  1. Bonjour Max-Louis,
    En regardant par le Judas de la porte d’entrée, la première flambée a observé qu’un grand nombre d’étoiles habitait la voie lactée, et que l’une d’entre elles clignotait sur elle-même dans l’anticorps de la création. Ses voisines ont alors pris le parti de soutenir son regard pour ne pas qu’elle tombe du ciel à travers les nuages, quel heureux présage, aiguillée par les courants d’air fumigénés, fô pas sans fer lui répond le lac vidé de tout, et la lune peut s’endormir sur l’oreiller de la trahison.
    Bien belle journée enrayonnée d’humeur flambée au cognac geai moqueur.
    Je te crêpe un joli poil du côté lumineux du chat lunaire sur les deux joues.

    Aimé par 4 personnes

    • Re Bon jour Jo,
      «l’anticorps de la création» c’est à la fois séduisant et inquiétant, porteur de nouveautés et d’étrangetés, par la magie de l’innocence de la découverte à la chimie du premier regard à l’envoûtement d’être tenu dans un doux piège qui n’attend que le moment de basculement pour s’infiltrer en soi comme une seconde peau… et la trahison possiblement … mais qu’importe qui ne vit sans danger(s) que reste-il de la séduction de la vie ?
      Max-Louis à «l’humeur flambée au cognac» t’enroule d’une nouvelle crêpe sucrée à la fraise … des bois … 🙂
      (Note : j’ai effectué la modification)

      Aimé par 1 personne

  2. Pour ceux qui ont tout perdu et qui ne songent qu’à de fatales solutions, il faut absolument que leurs proches les décident à entreprendre un voyage lunaire pour découvrir le Lac de l’Espérance qui a toujours fait revivre les plus désespérés.

    Aimé par 1 personne

  3. – Pfff, un ghostkeeper, lui lance-t-elle.
    – Tu m’as manqué, répond ce martyr de ses premières heures.
    Elle est sciée ! R’genoux à terre embarquée de nouveau !
    – J’suis bien une trahison d’l’étoile ?
    – Ben non, t’as tort ! Ton corps est vide de perdition.
    Oui, pas de creux Lac onique dans cette histoire, juste -par flots- l’espérance qui flambe dans l’apaisement d’ses bras.

    Aimé par 2 personnes

  4. Etoiles et trahison font bon ménage. Des starlettes diffusent des lumières qui n’existent plus, se faisant passer pour vivantes alors que, déjà, elles ne sont plus, se vautrent dans un lac aux couleurs de l’espoir mais qui semble sans fond… Il faut se méfier des étoiles. Pour une bonne étoile, combien de leurres ? Des âmes perdues suivent aveuglement l’étoile du Berger et un jour apprennent que, en fait, c’est une planète, et qu’on l’appelle Vénus…

    Aimé par 3 personnes

    • Bon jour Florence,
      J’aime beaucoup ce texte court qui apporte un regard sur le mot : leurre, et qui est très justement argumenté… 🙂
      Merci de tes mots et participation 🙂
      Bonne journée à toi.
      Max-Louis

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s