Sa lampe adhère dit-il illuminé… 11/…

Photographie Iotop 2021

Pour la deuxième fois, voici une autre histoire mais cette fois-ci de lampadaire à 4 mains sur une idée de Firenz’ du blog La plume de mouette. Chacun de nous fait paraître le texte de l’autre sur son blog et une photographie.

L’ensemble des chapitres ICI


Un peu évaporée, un peu superficielle, légère dans tous les sens du terme, c’est ainsi que l’on percevait la Luciole depuis son arrivée. Dans le contexte hurluberluesque de toutes ces aventures, nul ne s’était étonné de son arrivée soudaine.
Et pourtant.
Sa nuisette qui semblait transparente dissimulait une belle armure, et derrière ses nombreux battements de cils perçait un regard d’acier. Elle n’était pas là par hasard, non, pas du tout. Travaillait-elle pour son propre compte ou avait-elle des complices ? Espionnait-elle le Prince Russe, les Nains ou la Grande Perche ? Quels étaient ses desseins ?
D’une voix teintée de malice, elle demanda :
— Lucane d’Ore, Magicienne de l’Ombre, c’est un titre à rallonge, mais je suppose que l’on peut vous appeler autrement. Avez-vous un petit nom, un diminutif, un surnom voire… un sobriquet ?
— Mon nom est Pan, rétorqua la Lucane dont la carapace changeait à vue d’œil.
— Pan ? Comme ‘Peter Pan’ ? L’enfant qui ne voulait pas grandir ? S’amusa Dame Luciole.
— Pan d’Ore. Mon nom est Pan d’Ore, cela n’évoque rien pour vous ?

Évidemment que ça l’interpellait, la Luciole. Elle commençait à percevoir la dangerosité de l’animal du Dessous de la Terre et tenta de donner le change.
— Eh bien moi je m’appelle Lucie. Lucie de ‘Luciole’, Luciole de ‘Lux’, Lux de ‘Lumière’, Lumière des ténèbres, ténèbres de Lucifer. Vous voyez, j’ai un nom qui ne manque ni d’éclat ni de ressources…
Ébranlée par les présentations peu amènes, elle commençait à perdre ses moyens, perdre de la luminosité, et à avoir des ampoules sous les bras à force de battre des ailes et de ramer.

— Je vois très bien, oui, guttura la Lucane d’une voix rapeuse, sombre et menaçante.
Je ne sais pas ce que vous êtes venu faire ici, ce que vous cherchez, mais je sais que vous êtes venue tôt, trop tôt, beaucoup trop tôt même. Ouvrir la trappe du Pan d’Ore n’était pas une très bonne idée, parce que, à ma connaissance, personne n’a jamais su la refermer. Et si vous pensez savoir ce qui se trouve à ce niveau du monde, je crois que vous êtes loin du compte. Vous avez vu quelques insectes, drôles, vifs, gais, ou répugnants. Mais, somme toute, rien de monstrueux encore. Et pourtant, dans les galeries qui courent sous les rues du monde des Actifs qui brillent, moult créatures extravagantes et redoutables, sinistres et effrayantes s’occupent à de funestes besognes…

(texte Florence)

10 réflexions sur “Sa lampe adhère dit-il illuminé… 11/…

  1. Quelle idée originale, cette écriture à 4 mains. Texte furieusement bien écrit, malheur à ceux qui de près ou de loin s’intéressent à Pan D’Ore… Je découvre Florence, (merci !), et comme toujours Max-Louis, un plaisir de venir par ici lire tes mots et même ceux des autres ! Belle journée, Sabrina.

    Aimé par 2 personnes

    • Bon jour Sabrina,
      Nous lions nos écritures comme une bonne recette à venir … 🙂
      Merci à Florence qui a un imaginaire qui dépasse le mien et je m’attelle à suivre…
      Merci de tes mots et passage et compliment et heureux de te lire, diantre 🙂
      Belle journée également.
      Max-Louis

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s