Tout est gauche même le parloir

Livre de Louis Enault 1876 – Londres – Le Pont de Londres 1694

Blog : Éveil & Vous – Éditions (Challenge du 1er au 28 février)


D’un pas à un autre tout est gauche même le parloir du pont Richmond Bridge muet par apparence pourrait nous conter les boires et déboires aux travers des siècles le visage dur et refait efface de sa mémoire chaque jour l’automobiliste sans succession qui appuie … sur le champignon.

© Max-Louis MARCETTEAU 2021

Ce calcaire d’humeur tueuse

Sol_air_Iotop_2019

Sol_air_Iotop_2019

Des mots, une histoire : récolte 18 (Participation hors délai)


Ce matin, l’incompréhension me regarde … on se scrute, le temps de la parole du déni s’écrit en noir à la lumière d’une lampe champignon … lampe champignon ? Je pose un pied sur le sol mon lit se dérobe se démolit se désintègre … me voilà à la verticale de la gravité du lieu quand une étincelle de belle envergure presque une flamme filiforme me dit :

— Tu aimes ta salle de bains ?
— J’ai l’impression d’être dans un tourbillon spectral …
— Tu as un beau visage ce matin.
— Arrête ! Tu vois bien que j’ai une sale gueule !
— Wouaaah ! Quelle belle humeur de chien.
— Je ressens une rivière profaner à l’intérieur de moi …
— Voilà une facette poétique intéressante.
— Quand tu auras fini de te moquer …
— Et une douche hydromassante pour retirer ce calcaire d’humeur tueuse ?
— Un bain pour me noyer, oui …
— Tu es bien amer
— Tu divagues …
— Je veux te voir renaître.
— Impossible.
— T’imposes pas le négatif.
— Respirer … respirer autrement …
— Tu as les moyens … prends conscience que je suis là.
— Tu es de trop.
— Non, je suis ta flamme d’espoir …

© Max-Louis MARCETTEAU 2019