Un secret

Oeuvres de Gabriel Argy-Rousseau - Pâte de Verre de Bouraine

Oeuvres de Gabriel Argy-Rousseau – Pâte de Verre de Bouraine

Blog popinsetcris contrainte écriture.


Aujourd’hui pâtes, demain nouilles, après-demain coquillettes… pas de volupté du palais… rien à craindre. L’extase en option.

Tendresse alimentaire, je t’attends ! Quelques-uns d’entre vous diront et à juste cause que la créativité est aussi dans les pâtes.

Sûrement ! Mais de cette pâte, j’en suis repu, gavé, blasé, rassasié et… même pas heureux. Alors, il est vrai, j’ai des rondeurs, là et ici et encore ici ou même là, c’est pour vous dire.

« Les pâtes ne font pas grossir. » Ah, oui, eh bien monte sur la balance ! Regarde ! Hein ? Impressionnant.

Et oui, je sais je n’ai pas tout dit. Je gagne petit. Un salaire dont la misère ne voudrait même pas.

« Alors, comment un miséreux comme toi grossit avec un porte-monnaie anorexique ? » Et c’est le comble. J’ai honte. Mais mon organisme, réclame ses pâtes. Et je veux autre chose ! Et je crie, je crie…

« Et, quelques baisers feraient-ils l’affaire ? » Qu’importe un baiser faut-il de la fougue, de la chaleur, de l’audace, de la sincérité. Oui, c’est vrai. Il pourrait remplacer chaque jour mes pâtes. Mais comment l’avouer, moi le timide ? C’est un secret.

© Max-Louis MARCETTEAU 2018