Dessous de …

Oeuvre de Felix Revello de Toro

Oeuvre de Felix Revello de Toro

Position de lire, jambe à jambe reliées,

Chevillée à la lecture en laisse retenue,

A l’interdit conscient de la lectrice défoliée,

Le livre dévoile ses dessous corrompus !

Dénudées à mi-cuisses, un élan de phrasé

Pour écarter, dévoiler, dévoyer, émoustiller,

Puis enquiller l’âtre secrète au doigt mouillé,

La page suivante, d’autres dessous embrasés !

Les épines du plaisir entaillent la fébrile chair,

Qui d’un soupir à un autre plus fort des lèvres,

Semi ouvertes, un chapitre pénètre cette jachère,

Offerte, à l’ultime petite mort, se réveille en fièvre !

© Max-Louis MARCETTEAU

 

Corps fêlé

Oeuvre de Mariano Peccinetti

Oeuvre de Mariano Peccinetti

Au delà des mots, les maux se dressent,

Jettent sur le corps craquelé de douleur,

Son feu démon et s’oublient aux serres

Des cris qui s’abandonnent aux heures !

Aux heures de sang chaud de fièvre,

Les yeux plongent dans ses larmes,

Le visage griffé des nuits trop froides,

Les maux jouissent de ses vacarmes !

Vacarmes au fond de l’être fourbu,

La peur de mourir à l’aube blanche,

Aux premiers sourires d’une ciguë,

Il attend, sans y croire, l’avalanche !

Avalanche dominatrice, d’un élan

Magistral emporte tous les doutes,

Les remords, les ciels des avants,

Les pourquoi, ce goutte-à-goutte !

Goutte-à-goutte indomptable,

Ouvrent les vannes du désir,

De connaître et implacable,

Nourrit le désarroi, le pire !

Le pire, vient, un jour,

Celui qui pousse, là,

Le suprême tour,

De l’heure, déjà !

©Max-Louis MARCETTEAU