J’orange mon visage d’un soleil efféminé Claire

Blog de girlkissedbyfire Défi 52 semaines N°33 le mot : orange


J’orange mon visage d’un soleil efféminé Claire
J’ouvre enfin les volets de ma vie d’homme fait
De la glaise guerrière d’un sexe à belle bannière
Mon torse se met en sainte lumière je suis au fait

D’elle sur le parvis du monde et le palier des valets
Bien pensants ne sont que des jean-foutre à jets
De mots stériles qui se brûlent au premier jeu
Du je de moi de toi de Nous mon Amour de feu

Mon encre enfile tes lignes et caresse tes arches
A tes végétales lèvres tu es la mélodie d’Aimer
A la mosaïque de notre devenir la contremarche
Nous est favorable car sincère ma bien-aimée !

© Max-Louis MARCETTEAU 2018

Agenda Ironique Février de l’An 2018

Muséum d'histoire naturelle de Nantes - Photo de iotop

Muséum d’histoire naturelle de Nantes – Photo de iotop

Bon alors, je m’y colle pour la première fois et donc je suis un peu fébrile.

Je ne suis pas très prolixe sur ce genre de domaine et pour informations voici des liens : ICI ou ICI

Et celui du mois de Janvier : victorhugotte 🙂

Le thème : le conte.

  • Enfant ou adulte
  • Long ou court
  • Poésie ou prose
  • Une morale bien sûre
  • Pour corser le tout avec 4 mots imposés :
    ⇒ quadragésime
    ⇒ tringueld,
    ⇒ gagnant,
    ⇒ truculence
    vous pouvez les placer dans le désordre ou l’ordre et même en faire des anagrammes ou les triturer selon votre bon vouloir.

– Date de départ du 1 février 2018 au 22 février 2018
– Vote du 23 au 27 février. (Les votes ICI)

  • Faites savoir par un commentaire et lien quand votre œuvre est en ligne sur votre blog.

Bonne plume et bonne encre (défense de couler) 🙂

(je suis à votre écoute pour toute question (et si je peux répondre)… en commentaire) 🙂

Mise à jour  le 27/02/2018 :

1) contribution de Palimpzeste

2) contribution de AlphonsineUne morale en cache …

3) contribution de lateliersouslesfeuilles  8 février 2018 à 21h 33 min :  nono le poireau

4) contribution de victorhugotte 

5) contribution de jobougon 

ledessousdesmots

Valentyne

 carnetsparesseux

laurence délis

chachashire

Max-Louis (Alias iotop)

Je pique à pic

Photo Elizabeth dit Lily Brayton

Photo Elizabeth dit Lily Brayton

Blog de girlkissedbyfire : défi 52 Semaines 2018
——————–

Je pique à pic,
Carreau d’as,
Évite l’arsenic
De ta grâce.

Tu me souris
A ta ration,
Tu te réjouis,
Ma tentation.

Tu es piment
A ce piquant,
Cœur d’aspic,
Oui, J’abdique.

En ta terre impudique
Tu oses ma lunatique
A ton doux cantique
Me provoquer diabolique.

Amant
Ardent
Trident
Jurant
Sent
I ments
Piquants
Florissants
Attend
Néant

© Max-Louis MARCETTEAU 2018

Croisement

Blog lesnarinesdescrayons jeu de mots


Croisement

“Rien ne va plus, les jeux sont faits” et pour l’autruche aussi qui vient de percuter mon pare-chocs. J’ai tout perdu au jeu, même la montre offerte par mon frère disparu, tant aimé. Je crois que je vais vomir mon repas tagliatelle. Mais bon, je suis fait de ce bois dur de l’alpha que l’oméga ne pourra pourrir.

Je m’arrête et vois les dégâts. Pas beau à voir. La plume du rachis à l’étendard fait un drôle de jus, la chair broyée, pétrie, rompue, pilée, écrasée, et du sang d’un foncé carmin… Bon appétit. Je crois que je vais vomir mon repas tagliatelle.

Combien de témoins ? Je ne sais pas. La route est peu fréquentée par ici. Et pourtant, une femme se présente : Madame Bovary. Je ricane. Je lui fais répéter. Elle me dit à voir vu la totalité de la scène. L’autruche est dans son tort. Elle me le confirme. Pourtant je me demande si son taux d’alcool est raisonnable.

— Vous n’aurez pas de besoin de maquiller l’accident. Mon témoignage est de grande valeur.

Puis, elle fait quelques pas en arrière. Ouvre son sac et en sort un carte de la région. Elle l’étale sur le goudron.

— Venez voir. J’habite ici. Vous pouvez venir me voir, si cela ne vous fait pas peur.

Elle sourit. Un sourire vraiment édenté. Je crois que je vais vomir mon repas tagliatelle. Elle devrait carrément se faire coudre la bouche. Je réponds que je n’ai pas le temps et que je vais ramasser les restes de cette volaille et passer à la pharmacie pour prendre un antiémétique.

Elle m’écrit sur un morceau de papier son numéro de téléphone. Elle me sourit une nouvelle fois. J’évite son regard. Et me pose la question si vraiment, elle n’est pas en état d’ivresse.

Je fais peut-être mon ringard, sans un merci. Je la vois partir. Sa voiture n’est pas en état de rouler, non plus, apparemment. Je dégage le reste de la bête à grands coups de pied. Le bord de fossé fera très bien une belle fosse.

Je remonte dans ma voiture et je vomis, un tout indescriptible surtout une tagliatelle devenue innommable. Et je souris, de mon sourire… édenté.

© Max-Louis MARCETTEAU 2018

Toile d’amour

Couverture du livre : name your vice par Nicholas Spain

Couverture du livre : name your vice par Nicholas Spain

La toile d’amour tissée autour de l’amant,

Les mots habilement posés l’endorment.

L’amante fatale vient d’enlever le gagnant

A son jeu, dans sa douceur et sa forme !

©Max-Louis MARCETTEAU