La duperie, la vertu, il faut parfois s’asseoir dessus.

Les inconnus

Les inconnus

Blog popinsetcris contrainte écriture (mots définitions)


La duperie, la vertu, il faut parfois s’asseoir dessus. Ainsi disait un vieil homme qui avait fait don de son mensonge comme d’une donation d’utilité publique, au village. Il avait par ailleurs pignon sur rue des Faux-Semblants, escroquerie qui est de rapport à toutes les époques.

Ce vieil homme était mort dans un lit, fait du bois de la trahison. Normal. “On récolte ce que l’on sème”. Rien de neuf sous le soleil.

Et pourtant, j’ai chaud en ce mois de juillet qui fait l’orgueil bien trop haut du village, seul lieu, au moins, à cent lieues à la ronde où le soleil fait son office. Une domination sans partage qui commençait à effrayer les ouailles des autres contrés. Le diable avait-il élu domicile ?

Le vieil homme mort, chacun pensait que le beau temps allait devoir plier bagage, lâcher-prise, porter ses fruits rayonnants dans d’autres territoires. J’avais entendu de drôles de choses. Comme le vigneron qui du fouet se frottait le dos, comme le charpentier qui d’épingles à linge se pinçait, comme de la blanchisseuse qui d’une tête dans un seau se forçait à la noyade, comme du vacher qui se frottait les parties intimes avec de la vanille … et d’autres choses encore plus étranges …

Notre village devenait fou …foi de fossoyeur …

© Max-Louis MARCETTEAU 2018

Tu vas sortir nue en plein jour

Oeuvre de Jean-Léon Gérôme - la vérité nue sortant du puits

Oeuvre de Jean-Léon Gérôme – la vérité nue sortant du puits

Blog popinsetcris contrainte écriture (mots définitions)


— Tu vas sortir nue en plein jour, avec un … un martinet ?
— Oui !
— Tu es bien ?
— Oui !
— Et que recherches-tu … à prouver… ou pas ?
— La Vérité !
— La Vérité ?
— La Vérité avec ce grand V comme la Vie qui ne fait pas dans le mensonge.
— Ah ? Et ces animaux qui se « déguisent » pour échapper aux prédateurs ou au contraire pour tromper les potentiels proies … ?
— La Vérité est humaine.
— La Vérité est toujours déguisée. Nous portons aux actes, à la parole, au visage multiples facettes selon notre bon vouloir ou pas.
— C’est pour cela que je sors nue …
— Étrange. Je ne vois pas le rapport entre ta nudité et la Vérité.
— La Vérité doit être dépouillée de toutes scories, de tous déguisements comme tu dis ; elle doit être de tous ses traits des plus fins aux plus grossiers. La Vérité c’est la possibilité d’une honnêteté morale, intellectuelle, philosophique, sociale … Il faut réprimander, réformer, rectifier, fesser … aussi …
— En un mot : le martinet pour corriger ?
— Oui, une bonne correction pour faire dégorger la Vérité enchaînée par le mensonge et mieux « … car il ne faut pas craindre de publier la vérité, surtout quand on parle sur la vérité … ».
— Mais n’est-il pas dit : « … car celle qui n’aurait jamais contemplé la vérité, ne pourrait en aucun temps revêtir la forme humaine.  »
— Ne suis-je pas humaine ?
— Qu’est-ce t’en penses ?
— Le doute m’envahit avec ta question possédée peut-être d’une certaine vérité …
— La seule vérité est dans la jouissance.
— Eh oui, il est écrit :  » quel peut être le but de la vie sinon ces jouissances ?  »
— Cette unique vérité devrait te faire raisonner et revenir à moi.
— Tu as raison. Et puis la Vérité Nue est indécente.
— Surtout que la Vérité est une imposture.
— C’est vrai qu’a-t-on à connaître une vérité qui sera à un moment ou un autre éliminée outrageusement par une autre vérité aussi séduisante qu’un mensonge.
— Faudrait-il ainsi considérer que la Vérité et Mensonge sont … amants ?
— Ainsi je comprends mieux ton discours mon Amour …

Et elle le tue …

(Phèdre par Platon : phrases en italique )

© Max-Louis MARCETTEAU 2018