Une conversation en outre égarée par le délire de plaire

Blog popinsetcris contrainte écriture (mots définitions)


Par conséquent, il ne faut accepter quelqu’un comme ami et ne se lier avec lui qu’après avoir constaté des deux côtés qu’on est digne d’amitié et de confiance » nous dit Aristote (1). De fait, je constate que sur Facebook par exemple les amis sont légion et ne correspondent pas, à l’évidence, aux propos du philosophe antique. Et quoi que antique, ses dires sont toujours d’actualité et je ne veux pas mettre mon grain de sable ou de riz dans le rouage d’un avis personnel pour le diffuser par conscience d’une possible erreur de ma part et d’une sagesse incertaine qui m’honore car je suis actuellement dans un endroit un peu particulier voire un peu fou, là où on enferme des gens pas très bien dans leur tête quoi que ce n’est pas toujours vrai car qui n’a pas eu un jour des propos confus même devant un ami je vous le demande et qu’une conversation en outre égarée par le délire de plaire à une amie un peu déphasée par de l’alcool de cette amitié rassure tout le monde et le calme peut revenir sur le devant de la scène de sa propre vie ce qui ne porte pas trop à conséquence au regard d’une amitié solide de part et d’autre et que le désir de se lier ainsi non par défaut mais par sincérité …

— Alors, docteur, que pensez-vous de ce cas ?
— Rien … une logorrhée suite à une rupture amicale… il reviendra à lui … ou pas.

(1) Éthique de Nicomaque – Livre VIII – Chapitre IV

© Max-Louis MARCETTEAU 2018/2019

18 réflexions sur “Une conversation en outre égarée par le délire de plaire

    • Bon jour,
      Oui, complètement. D’ailleurs, il est bon relire quelques auteurs anciens … et dire que l’on a rien inventé si ce n’est parfois améliorer si ce n’est détériorer ….
      Merci de vos mots et passage 🙂
      Max-Louis

      Aimé par 3 personnes

  1. C’est toute la force d’un réseau qui n’a de social que le nom comme FB de faire croire à des gens de plus en plus perdus dans un monde qu’ils comprennent de moins en moins qu’ils ont des amis. Les seuls amis qu’ils ont sur FB sont ceux que leur présentent les algorithmes d’intelligence artificielle sur le mode vous avez aimé ceci et untel a aimé ceci, donc vous êtes amis.
    Aristote, reviens! ils sont devenus fous!

    Aimé par 2 personnes

  2. Un article rempli de vertuosité, mais quel est donc ce délire de plaire ?
    Aristote est un excellent référent en matière de confiance, merci pour la philosophie.
    Une légère logorrhée colorée d’égarement est un bavardage amical, cela se tient.
    Je passe par là pour déposer quelques lignes, et par un défaut d’éducation, je ne salue pas l’écrivain, quelle insolence !
    Je vous salue donc, et vous souhaite une excellente confusion.
    🙂

    Aimé par 2 personnes

    • Bon jour Jo,
      En vérité, je ne suis pas un fan du Père Aristote et de la file indienne des autres péripatéticiens en manches longues et idées toutes aussi dialoguées entre ironie et autres synonymes et homonymes qui avaient les dents acérées et le retour à l’agora bien fumée voire dans un état que l’état lui avait des choses à redire …
      Bref, je m’égarâtes (j’égarasse ?) en circonvolutionne mais tiens ici à vous remercier que j’en rougîtes (et pas Jean paye à la roue le gîte et le couvert) …
      Sérieusement, vous m’inspirez Jo et c’est pour moi une richesse qui n’a pas de prix si ce n’est en mots (oh mon bateau ohoooo) 🙂
      Max-Louis

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s