D’un éther a la rondeur de mon aimée – 12/12

Nicolas-François Gromort 12 1837

Nicolas-François Gromort 12 1837

 

Agenda Ironique Avril   (en 12 épisodes) – Pour la lecture des 12 épisodes déjà écrits le lien ICI

Les illustrations de Nicolas François Gromort (Fondeur en caractères, actif à Paris vers 1830)


12/12

Lucie, bien avant Jacquard

— Ma solitude, pourquoi souris-tu… édentée ? As-tu un autre nom ? Toi mon isolement mon désert d’amour dis-moi je t’aime dis-moi ma survivance ma douce faux à l’Ankou filigranée je te défie au bord de ma lignée détissée sur une trahison où j’ai posé mon désir fané sur une dalle de marbre veiné de ma tristesse et je brode mes malheurs à la vielle de mes larmes à mon océan d’amertume je rame sans fin comme pour résister encore et encore jusqu’au dernier moment sans rédemption abandonnée à mon sort sur le parvis des langues quolibets…

« Les hommes sont bizarres ; ils ne savent rien refuser à une femme
qui leur est étrangère, et celle qui mérite le plus leurs égards semble
toujours celle qui en obtient le moins. Mon saisissement, mes regards
suppliants, rien n’a put’arrêter, rien. Tu es parti ; je suis restée là,
debout, immobile ; je t’ai suivi des yeux donnant la main à cette femme.

Je l’ai vue monter en voiture. Puis toi, toi près d’elle ! Le bruit de la portière,
lorsqu’on l’a fermée, m’a presque renversée ; celui des roues, lorsque
l’on est parti, m’a fait pousser un long gémissement ; il me semblait
qu’elles emportaient ma vie, qu’elles broyaient mon cœur. Mes forces
diminuaient à mesure que le bruit s’affaiblissait ; et quand le dernier
murmure s’est perdu dans l’air, j’ai cru ne plus exister,
et je suis tombée mourante sur un siège. » (Constance de Salmlettre II)

— Ma solitude, pourquoi souris-tu… édentée ? As-tu un autre nom ? Et toi mon fils qui répudié mendiant sur le trottoir et vous mon époux défilé du logis désengagé à mon encontre je paie le prix de votre mésalliance et pourtant j’avais ce pouvoir de pardonner Dieu m’en est témoin et j’acte de mon nouveau chemin à la croix des calvaires vous me tiraillez le cœur et l’âme s’émeut de tenir prières sur les genoux des froids pavés de l’incertitude d’avoir une place au ciel moi honnête dévouée pieuse je m’endormirais l’enfer dans mes bras… moi l’innocente…

© Max-Louis MARCETTEAU 2020

17 réflexions sur “D’un éther a la rondeur de mon aimée – 12/12

  1. Sur la fin je pinaille un peu ! L’adoration est un dogme, le dogme est mortifère, où va vie ?
    Est-elle dans le silence d’un autre monde où file-t-elle et galope-t-elle à travers monts et merveilles, ayant pris la clef des champs ?
    Je ne voudrais pas Jacquarder mais Constance n’est pas sortie du père Lachaise !
    Saga-cité, merci roi joyeux, la suite pourrait s’Aliner avec effets plumes et mots de couleurs arc-en-ciel. Le fil sera-t-il coton ou ne sera-t-il pas ?
    Breffeuh, pinaillons-nous-en le plus possible !
    Excellent W-E M-LOUIS.

    Aimé par 1 personne

    • Bon jour Jo,
      Si une suite, cela ne va pas être du coton, ni bas nylon peut-être en popeline celle d’Avignon tout en théâtre avec accompagné d’un bon vin genre Pont-Saint-Esprit bien troussé à la saveur qui tient le palais avec une belle langue rosée … 🙂
      Merci de vos mots … du cousu main 🙂
      Bon week également, Jo.
      Max-Louis

      J'aime

  2. Eh bien en voilà une dernière scène douce amère !
    Bravo pour l’idée de ces scènettes en épisodes courts, la curiosité et l’immersion dans les illustrations de Nicolas François Gromort et les citations glissées dans les scènes donnent corps aux histoires contées. Beau travail, Max-Louis.

    Aimé par 1 personne

    • Re Bon jour Laurence,
      … et y n’aura pas de suite … 🙂 Cette idée est venue s’installer pendant l’écriture … (la mise en relief de la narration est un mystère) La « création » est un mystère du comment ça s’articule pour donner forme …
      Merci de tes mots, compliments et passage 🙂
      Max-Louis

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s